Vous êtes en retard, Invité, une heure de colle !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Croiser quelqu'un dans la réserve... Il faut vraiment le vouloir. [Sey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Hisoka, Admin Leader MizuiroAdmin Leader Mizuiro

avatar

Humeur : Intrigué

MessageSujet: Croiser quelqu'un dans la réserve... Il faut vraiment le vouloir. [Sey] Mar 31 Aoû - 21:26

[Le sujet se passe dans l'après midi, après le cours d'économie avec Hibari qui a eu lieu le matin]

    Hisoka avait été envoyé à la réserve par son professeur préféré. Géographie. Ce cher monsieur désirait un rétroprojecteur pour afficher une carte au tableau, et le Mizuiro s'était aimablement proposé pour aller le chercher. D'une part parce que même si il détestait cette matière, il ne tenait pas spécialement à le montrer et subissait les cours en silence, se montrant juste un peu plus absent que dans les autres cours. Et d'autre part parce que ça lui offrait une petite promenade loin du problème épineux qu'était l'urbanisation.

    Il se retrouvait donc à marcher en direction de la réserve, calmement et surtout en prenant son temps. Et en plus avec un peu de chance, il n'y aurait aucun rétroprojecteur fonctionnel, et il pourrait peut-être aller en chercher un ailleurs, histoire de perdre encore plus de temps. Oui, parfois Hisoka raisonnait comme un élève normal, surtout lorsqu'il était question de la géographie.

    Il avait eu le temps de décuver depuis ce matin, et maintenant qu'il avait de nouveau l'esprit clair il pouvait se concentrer sur son objectif, qui dans l'immédiat consistait à obtenir Tsukiyomi Ikuto. Une tâche ardue, mais il finirait par y arriver. C'est donc l'esprit plein de théories plus ou moins tordues pour parvenir à ce but qu'il arriva devant la porte de la réserve... ouverte. Enfin, entrebâillée serait plus juste. Bon, la réserve étant ce qu'elle était - c'est à dire un lieu totalement délabré - ça n'avait rien d'affolant. Hisoka poussa donc la porte, laissant la lumière du couloir éclairer la pièce ; il ne comptait pas vraiment sur l'interrupteur pour y voir plus clair, l'ampoule était certainement grillée depuis des lustres. Et un jeu de mot involontaire, un. C'est alors qu'il constata qu'il y avait déjà quelqu'un dans la réserve, qui pour le moment lui tournait le dos, mais qui ne devrait pas tarder à faire volte face. Le Mizuiro était pour l'instant incapable de l'identifier, mais il avait reconnu un Shiori. Pas qu'il ait le flair de Kurôkami Reita, mais en voyant quelqu'un il était souvent capable de déterminer à quel clan il appartenait. Les quatre gangs étaient tellement différents que ce n'était pas si compliqué.

    Il resta donc sur le seuil de la pièce, silencieux. Il attendait une réaction de l'élève déjà présent, surtout dans le but de voir son visage et donc de pouvoir se remémorer les informations qu'il avait sur lui. Mais également parce qu'il voulait voir dans quel état d'esprit le Shiori serait en voyant le leader Mizuiro en face de lui. Le Shiori de base jubilerait de le trouver seul et tenterait de le tabasser, ce qui obligerait Hisoka à se battre - il était donc préparé à cette éventualité. Mais avec un peu de chance, c'était peut-être quelqu'un avec une psychologie plus intéressante, que le leader se ferait une joie d'analyser.

__ "..." _____________________________________



« JUST STAY WHERE YOU ARE, LET YOUR FEAR SUBSIDE
JUST STAY WHERE YOU ARE IF THERE'S NOTHING TO HIDE »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sey, Shiori

avatar

Humeur : Je vois pas en quoi ça te regarde !

MessageSujet: Re: Croiser quelqu'un dans la réserve... Il faut vraiment le vouloir. [Sey] Mer 1 Sep - 12:19

Sey avait beau faire des efforts pour qu’on le laisse en paix, c’était toujours lui que le professeur de mathématiques envoyait chercher le matériel manquant. Au début cela l’agacé et pendant tout le reste de la journée chaque personne qu’il croisait avait le droit à un regard haineux, si ce n’est plus. Mais, maintenant, il avait commencé à voir le bon côté de la chose, si on oubliait le regard supérieur de ce prof à 3 de QI, il y avait aussi le fait d’être tranquille pendant au moins vingt bonnes minutes, loin des autres, au calme.

Ainsi, c’est simplement avec un regard à effrayer un mafieux qu’il se leva et sortit, mains dans les poches avec cette tenue que lui seul savait avoir : celle de la provocation pur. Mais une fois dehors il relâcha ses muscles et esquissa un sourire. La réserve. Sympathique endroit où personne n’allait jamais, cette simple conclusion avait le don de le mettre de bonne humeur. Evidemment il n’imagina pas qu’il n’était pas le seul à devoir allait chercher quelque chose là bas.

Il y alla, les yeux dans le vague, et c’est sans même s’en rendre compte qu’il y arriva. Son sourire s’agrandit, cette pièce était d’un sordide ! Le bazar environnant, la poussière, ce côté sombre digne d’un film d’horreur et enfin, aucune lumière (il avait essayé en entrant), et tout ça, ça lui plaisait. Ca le reposait. Ca le calmait.

Machinalement il chercha des yeux ce qu’on lui avait demandé de chercher : un rétroprojecteur. Mais une fois qu’il trouva la boite, qui semblait avoir était attaqué par une armée de….choses louches et peu commodes, il ne bougea pas, la fixant pendant un long, très long moment. Dans sa tête il n’y avait pas grand-chose, pas de doutes, de questions à deux sous ou encore de rêveries. Juste un calme pesant, à l’image de la pièce où il se trouvait. Ses yeux se fermèrent et un instant, un seul instant il lâcha prise…Un soupire s’échappa d’entre ses lèvres, il rêvait qu’on le laisse ici, en paix, pour encore longtemps.

Et c’est à ce moment là que quelqu’un entra, laissant la lumière blanche du couloir envahir l’espace sombre où il se trouvait. Immédiatement Sey se retourna, ses yeux lançant des éclaires et ses points se serrant. Il haïssait le monde, et c’était encore pire quand on le dérangeait, surtout dans ce genre de moment.

Il lui avait fallut deux secondes pour reconnaître le leader Mizuiro, et pourtant même après il ne changea pas de regard, ne devint pas plus haineux et ne lui sauta pas dessus. Pour différentes raisons, la première étant que l’école n’était pas un lieu de guerre. (même si, en y pensant, ça n’avait pas trop d’importance.).

Une, deux, trois longues secondes passèrent puis il lâcha un soupire agacé, légèrement énervé par le calme que présentait Hisoka. Et pour cause, il finit par craquer. Le fixant droit dans les yeux, et sans aucune hésitation il dit…ou plutôt grogna glacialement :

-Qu’est ce que tu fous là, toi ?

L’explication, il s’en foutait, lui, il voulait juste avoir la paix, mais si l’autre restait il se ferait un plaisir de passer ses nerfs sur lui, C’était ainsi, et dans sa tête ça n’allait pas plus loin, du moins en apparence, car en réalité ça bouillonnait. Le leader Mizuiro avait une belle réputation, et voir ses réactions face à lui serait des plus intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hisoka, Admin Leader MizuiroAdmin Leader Mizuiro

avatar

Humeur : Intrigué

MessageSujet: Re: Croiser quelqu'un dans la réserve... Il faut vraiment le vouloir. [Sey] Jeu 2 Sep - 15:17

    Le Shiori s'était retourné, menaçant. Hisoka n'eut alors aucun problème à le reconnaître ; c'était un membre assez important du clan, Ahoni Sey. Efficace, peu bavard, et étonnement toujours d'accord avec Sôma. Calme et agressif à la fois. Un sujet intéressant, quoi. Quelques secondes s'écoulèrent, durant lesquels les deux adolescents se jaugeaient du regard ; Hisoka inexpressif comme à son habitude, Sey l'air plutôt haineux. Puis le Shiori brisa le silence par un soupir, avant de lancer avec assurance, n'hésitant pas à regarder le leader dans les yeux :

    — Qu’est ce que tu fous là, toi ?

    Le ton était glacial, la phrase plus grogner que prononcée clairement. Un vrai prédateur. Hisoka ne se départit pas de son calme, et exposa les raisons de sa présence ici le plus simplement possible. Il comptait juste prendre son rétroprojecteur et repartir en cours, il n'avait pas besoin de s'éterniser ici, bien qu'analyser Sey serait certainement très intéressant. D'une part ce n'était pas vraiment le moment, d'autre part... Dans une telle situation, le Shiori ne risquait pas de se montrer bavard ; ils étaient seulement là pour ramener un truc à leurs professeurs respectifs, les clans n'avaient rien à voir là dedans. Bref, Hisoka avait du mal à voir ce qu'il pourrait tirer de constructif d'une conversation, maintenant. Bien sûr il aurait pu se mettre à questionner le Shiori, mais c'était sans compter sur sa tendance à ne pas décrocher un mot. Du coup il s'en tint au strict minimum, c'est à dire répondre à la question - histoire de ne pas se mettre le Shiori à dos en l'ignorant.

    — Chercher un rétroprojecteur.

    Sur ces mots, il s'approcha des boîtes dans lesquelles le matériel était stocké. En gros, il se retrouvait juste à côté de Sey - n'oubliant pas à qui il avait à faire, Hisoka se tenait sur ses gardes, les sens en alerte. Il avait appris à se montrer très prudent dans ce genre de cas. Bref, il repéra le rétroprojecteur et le sortit difficilement de son carton ; il fallait dire qu'entre la poussière et les bestioles - plutôt répugnantes - on avait besoin de courage pour extirper le rétroprojecteur de là. Il se demanda pourquoi Sey était toujours là ; pourquoi ne prenait-il pas simplement ce dont il avait besoin avant de retourner en cours ? Quelque chose lui disait qu'il n'allait pas tarder à le comprendre. Laissant pour le moment le rétroprojecteur sur une table bancale, il se retourna vers le Shiori pour voir ce qui clochait, prêt à réagir au moindre signe d'agressivité.

__ "..." _____________________________________



« JUST STAY WHERE YOU ARE, LET YOUR FEAR SUBSIDE
JUST STAY WHERE YOU ARE IF THERE'S NOTHING TO HIDE »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sey, Shiori

avatar

Humeur : Je vois pas en quoi ça te regarde !

MessageSujet: Re: Croiser quelqu'un dans la réserve... Il faut vraiment le vouloir. [Sey] Ven 3 Sep - 20:14

La réponse était simple, direct et prononcé d’un ton calme. Tout ce qui correspondait à l’image qu’on se faisait d’Hisoka dans le lycée. Sey haussa un sourcil, il s’attendait à se faire rembarré, mais au final c’était pire comme ça car là ça l’énervé plus que ça l’amusé. Du moins jusqu’au moment où il vit le leader s’approcher, passer devant lui, prendre le rétroprojecteurs et aller le poser sur la seule table encore debout de la pièce. Les gestes du leader avait était simple, calme, sans brusquerie (ce qui est assez agaçant quand on a très envie d’arracher la tête de cette personne) mais Sey arrivait à sentire un léger ton de méfiance. Ce qui directement le fit sourire. Il n’y avait rien de plus normal entre clan, mais lui il apprécié ça. Après tout c’était une manière de mettre en valeur sa force… ou du moins la réputation des Shiori.

Une fraction de seconde passa, Sey cligna des yeux, prit un certain temps à comprendre l’illogiquité de la scène puis soupira au moment où le Mizuiro se retournait : il venait de voir le seul rétroprojecteur de la salle lui passer sous le nez. Et bizarrement, lui qui, quelques minutes au paravent se serait bien fichu de trouver l’objet demandé par son professeur, ne pouvait plus maintenant laisser filer cet idiot de blasé (voilà comment il qualifie Hisoka) avec SON rétroprojecteur. Etrange comme réaction ? Non, juste un peu exagéré et exaspérante, il faut savoir que les adolescent sont parfois incohérent dans leur pensée.

Ainsi, sur cet idée…excuse idiote pour embêter le leader mizuiro… il s’avança et posa sa main sur le rétroprojecteur, chose qu’il n’aurait pas dû faire vu la propreté douteuse de la machine mais à cet instant il s’en fichait. Un sourire sadique s’afficha sur ses lèvres et les yeux toujours figés dans ceux du leader il lâcha comme si toute la logique du monde était basé sur cela :

-c’est le rétroprojecteur que je dois prendre pour mon prof, prends en un autre.

Et en prime, ça ressemblait plus à un ordre qu’à autre chose, agréable ou pas à entendre c’était le dernier de ses soucis ! Et que ce soit le seul appareils utilisable ici ne l’effleurait même pas.

Sey était redevenu, en apparence, calme. Ses yeux bleus semblaient avoir dilué toute forme de haine et son ton n’était plus comme un grognement dédaigneux et froid.
Mais croire qu’il c’était calmé c’était croire qu’il était mauvais acteur. Ainsi, à l’intérieur c’était un sourire sarcastique qui s’affichait en même temps que de nombreuses idée de plus en plus morbides et sanglantes. Le tout continuellement attisé par l’agacement que produisait Hisoka sur lui. Ce gamin était fait ainsi, comme une de ces choses qui s’ouvraient et se refermaient, sans rythme, laissant passer un peu, beaucoup ou pas du tout d’eau… si on veut faire une comparaison TRES imagé. Parfois réel, parfois acteur. Et c’est un choix qu’il fait sans vraiment y réfléchir, une habitude masqué.


Dernière édition par Sey le Mer 9 Mar - 16:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hisoka, Admin Leader MizuiroAdmin Leader Mizuiro

avatar

Humeur : Intrigué

MessageSujet: Re: Croiser quelqu'un dans la réserve... Il faut vraiment le vouloir. [Sey] Sam 4 Sep - 21:23

    — C’est le rétroprojecteur que je dois prendre pour mon prof, prends en un autre.

    La phrase aurait presque pu paraître normale, si elle n'avait pas été accompagnée d'un sourire sadique à souhait. Typiquement Shiori. Et pourtant en quelques secondes seulement, le visage de Sey avait été lavé de toute trace de haine. Il semblait calme, presque autant qu'Hisoka. Et ça, c'était franchement pas normal - ce qui amena le leader à se méfier. Il était persuadé que ce calme était feint. Il était bien placé pour le savoir, lui qui avait toujours un visage inexpressif alors qu'il ressentait pourtant des émotions, comme tout le monde. Et en ce moment Sey lui ressemblait étrangement, avec son visage lisse malgré la situation, et le sourire sadique qu'il avait eu une minute avant à peine.

    Pas contrariant pour un sou, Hisoka aurait bien pris un autre rétroprojecteur, si il n'avait pas été obligé pour cela de fouiller dans des cartons poussiéreux en risquant à tout moment de déranger des blattes, rats et autres nuisibles. Dans ces circonstances, il n'avait vraiment pas envie de s'emmerder à chercher du matériel en état de marche, alors qu'il en avait un déjà sorti. Et même si pour cela, il devait provoquer quelque peu le Shiori qu'il avait en face de lui.

    — Si tu en vois un autre, n'hésite pas.

    Sur ces mots, il s'empara du rétroprojecteur, le dégageant de la main de Sey. Bon. C'était plein de poussière, mais au moins il était en état de marche et pas recouvert de cafards. Hisoka hésita sur la marche à suivre. Tourner le dos au Shiori, c'était dangereux, mais s'éterniser ici le serait également. Suite à ses mots, il devait être plutôt en colère et donc rester en sa compagnie s'annonçait risqué. Seulement, reculer vers la porte en le gardant dans son champ de vision, ça faisait un peu trop proie apeuré. Et Hisoka ne serait jamais une proie apeuré. Du coup, il n'avait pas vraiment d'autre solution que de faire face au Shiori. Une baston était très probable. Une discussion acide pouvait également être envisageable, tout dépendait de la réaction de Sey. Hisoka n'en avait rien à faire de ce malheureux rétroprojecteur, mais le professeur ne manquerait pas de l'engueuler si il revenait les mains vides. Et n'oublions pas que notre cher leader avait grand besoin de faire bonne impression en géographie.

__ "..." _____________________________________



« JUST STAY WHERE YOU ARE, LET YOUR FEAR SUBSIDE
JUST STAY WHERE YOU ARE IF THERE'S NOTHING TO HIDE »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sey, Shiori

avatar

Humeur : Je vois pas en quoi ça te regarde !

MessageSujet: Re: Croiser quelqu'un dans la réserve... Il faut vraiment le vouloir. [Sey] Dim 5 Sep - 17:58

La réplique inattendu du leader Mizuiro surprit Sey, encore une fois il ne s’attendait pas à ce genre de réponse. Surtout qu’il comptait beaucoup sur son statut de Shiori qui empêchait toujours les autres de le provoquer. Mais là, c’était tellement direct, tellement agaçant et dit avec tellement de calme qu’il cru qu’il allait enfoncer la tête de cet idiot dans le mur. Réaction excessive qu’il retint à la dernière minute. Mais il ne cacha pas ses points qui se serraient et son visage qui s’assombrissait. Il montrait sans gêne la colère qui montait en lui, et ainsi pouvait faire admirer à ce mizuiro inutile qu’il aurait dû ne pas le provoquer et que ça allait mal tourner !

Mais en réalisant que ses doigts n’effleuraient plus le plastique poussiéreux du rétroprojecteur et que ce dernier était maintenant dans les mains de celui qui quelque secondes plus tôt lui avait envoyé une phrase qui avait réenclenché le débordement de sa haine. Il faillit frôler la crise cardiaque… Mais contrairement à la réaction qu’on aurait pu attendre –violente, glaciale et légèrement sadique- il ne fit rien –bien que l’envie ne manquait pas- et même il changea totalement de façon de pensée. Encore une fois son visage changea et passa, cette fois, de l’air haineux et glacial à un sourire amusé et sarcastique et à des yeux qui brillé d’une lueur pas très commode. Ca en devenait presque effrayant en faite. Mais là n’était pas son affaire. Doucement il parla d’un ton un peu trop tranquille :

-Ne te mes pas à jouer avec moi, Hisoka…

Il avait prononcé le prénom du leader avec calme et naturel, comme le ferrait quelqu’un qui le côtoie depuis des années, mais là, il fallait voir le manque de respect, la familiarité et l’ironie qu’il y avait à utilisé ainsi le prénom d’un de ses ennemies. Sey a toujours été ainsi, à passer bien au dessus des règles du respect envers autrui. Et puis, à son goût, les autres ne valaient même pas la peine qu’on leur adresse le moindre signe de politesse.

Donc, dans la continuité de sa pensé il laissa son sourire s’agrandir, lui prit des mains le rétroprojecteurs et, alors qu’on aurait put s’attendre à un coups violant et digne du Shiori qu’il était, il fit une pichenette sur le front du mizuiro.

-…car ça ne t’amènera rien de bon.

Et son sourire se transforma en un rire léger, amusé mais totalement faux. Pas qu’il était mal joué, loin de là, juste qu’il n’avait rien à faire dans cette situation étrange.


Dernière édition par Sey le Mer 9 Mar - 16:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hisoka, Admin Leader MizuiroAdmin Leader Mizuiro

avatar

Humeur : Intrigué

MessageSujet: Re: Croiser quelqu'un dans la réserve... Il faut vraiment le vouloir. [Sey] Jeu 9 Sep - 20:09

Visage crispé, poings serrés. Visiblement, la réaction insolente - et pourtant toujours si calme ! - d'Hisoka avait énervé le Shiori. Le leader le sentit à deux doigts de le frapper, mais Sey parvint à se retenir. Bah... De toute façon, il était prêt à parer un coup éventuel. Quoiqu'il en soit, Hisoka pouvait en tirer une première conclusion : Ahoni Sey était doté d'un minimum de retenue. Il parlait avec ses poings, comme tous les Shioris, mais il laissait entrevoir qu'il avait quelque chose dans le crâne. Après, de là à dire qu'il était intelligent... Le Mizuiro ne le considérait pas encore comme tel. Et il en faudrait d'ailleurs beaucoup plus pour qu'il le considère comme son égal.

Hum, voilà que son expression se modifiait encore. A ce niveau, Sey était l'opposé total d'Hisoka : son visage était très expressif. Que ce soit volontaire ou non, c'était un autre problème. Un sourire qui n'était pas sans rappeler celui qu'Ikuto arborait parfois pris forme sur les lèvres du Shiori, accompagné d'un regard pas franchement engageant. Un élève normal - c'est à dire un simple civil - aurait certainement flippé. Enfin, Hisoka avait l'habitude.

— Ne te mes pas à jouer avec moi, Hisoka…

Trop calme. Sey jonglait entre la colère et la sérénité - apparente en tout cas - bien trop vite. Le rendu était plutôt étrange... Tantôt froid et cynique, tantôt brûlant de rage. Difficile de voir ces opposés cohabiter dans la même personne, et alterner de façon aussi rapide. Le Shiori avait nommé Hisoka par son prénom. C'était un manque de respect flagrant, mais ça le leader n'en avait pas grand chose à faire. Il ne répondait jamais à ce genre de provocation.

La main du Shiori s'approcha du visage d'Hisoka. Ce dernier resta immobile, le regard toujours planté dans celui de Sey - il savait que celui-ci n'allait pas le frapper maintenant. Toujours calme. Il pouvait comprendre que ce soit exaspérant, étrange, ou même flippant. Et dans ce genre de situation, ce n'était pas pour le gêner ; ce calme faisait tout. Il pouvait servir à provoquer, à mépriser. Et à contrôler chacun de ses gestes. Bref, Sey lui décocha une pichenette au milieu du front.

— …car ça ne t’amènera rien de bon.

Un rire douteux. Hisoka ne répondait pas aux provocations, certes. Mais en l'occurrence le Shiori allait un peu trop loin. Manque de respect, et menaces. En attendant, Hisoka avait toujours le rétroprojecteur sous le bras. C'était bien suffisant, surtout qu'il avait pu se faire une idée un peu plus précise de la personnalité de ce Shiori, maintenant. « Je ne joue pas. » aurait-il pu répondre. Mais c'était encore accorder trop de crédit aux menaces de Sey. C'est pourquoi il reste silencieux, fidèle à lui-même. Et amorça un mouvement vers la porte de sortie. Quelques pas à faire seulement - il était curieux de voir comment son interlocuteur allait réagir. Presque impatient de voir ça, un peu comme Hideki lorsqu'il sent qu'il va décrocher un scoop. En moins marqué, bien sûr.

__ "..." _____________________________________



« JUST STAY WHERE YOU ARE, LET YOUR FEAR SUBSIDE
JUST STAY WHERE YOU ARE IF THERE'S NOTHING TO HIDE »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sey, Shiori

avatar

Humeur : Je vois pas en quoi ça te regarde !

MessageSujet: Re: Croiser quelqu'un dans la réserve... Il faut vraiment le vouloir. [Sey] Lun 27 Sep - 16:23

D’abord il le sentit, ensuite il le vit. Dés que son rire c’était éteint il avait su que le Mizuiro en face de lui n’avait clairement rien compris. Etait-il bête ? Sûrement…voire certain ! Sey le savait, l’autre en face de lui ne comprenait pas son erreur et ce serait avec un plaisir jouissif que le Shiori lui ferait comprendre, de diverses manières…

Après l’avoir sentit, il vit. Hisoka commença à se retourner et à s’avancer vers la sortie, rétroprojecteur en main. Là, fallait pas abuser : La connerie a des limites ! Mais apparemment elles ne s’appliquaient pas au Mizuiro… Dommage, Sey n’avait plus le choix,…dire qu’il en avait, enfin, avoir ne pas avoir, là n’était pas la question ! La seule chose important à cet instant c’était l’impression malsaine qu’il avait d’être entrain de se faire humilier. Réel ou non cela revenait au même : Sey s’enflammait.

Alors il fit ce qu’il aurait dû faire depuis le début, ignorant l’interdiction de conflit entre clan au lycée. D’abord il attrapa l’épaule droite de Hisoka, il l’empoigna presque avec l’envie de la lui briser et ne lui laissant pas le temps de se dégager il le retourna violemment, figeant ainsi ses yeux dans les siens, brulant de haine. Puis il envoya son poing en plein dans son visage.

Habituellement c’était le ventre, l’estomac que l’on visait, pour le choc et le blocage que cela produisait. Mais le Shiori se fichait bien des habitudes, des règles ou encore de la haine que cela pouvait lui ramenait, seule l’idée de voir le grand idiot d’Hisoka avec la marque d’un coup au visage l’intéressait et le passionnait. Tragique petite forme de sadisme.

Rapide, direct et efficace. Tels étaient les attaques de Sey. Ainsi, ce qui venait de se passer n’avait duré qu’une fraction de seconde, de quoi en surprendre plus d’un. Et le Shiori le savait. Mais à ce moment il ne savait pas si oui ou non il avait atteint sa cible, et l’atmosphère lourde et sombre ne l’aidait pas à savoir si oui ou non il devait avoir mal à son poing… mais bon, qui sait ?!

Malgré ça il lenca sur un ton qui prouvé son agacement :

-Non mais tu te prends pour qui ?

Rien de bien méchant et de très réfléchit, juste une phrase lancée au hasard, pour la forme.


Dernière édition par Sey le Mer 9 Mar - 16:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hisoka, Admin Leader MizuiroAdmin Leader Mizuiro

avatar

Humeur : Intrigué

MessageSujet: Re: Croiser quelqu'un dans la réserve... Il faut vraiment le vouloir. [Sey] Dim 3 Oct - 18:39

    Hisoka sentit le coup venir ; en effet, il semblait avoir décuplé la rage d'Ahoni Sey. Mais, par manque de temps ou par flemme - allez savoir - il n'esquiva pas et se prit le poing du Shiori en pleine face. Comme tous ceux de son clan, il frappait fort, le leader Mizuiro aurait donc certainement une marque au visage après s'être pris une attaque aussi violente. Il n'y accordait que peu d'importance, mais c'était tout de même mauvais pour l'image de se balader avec un bel hématome sur la joue. Il allait devoir cacher ça... Bah, ça ne devrait pas être trop difficile.

    — Non mais tu te prend pour qui ?

    Hisoka aurait presque eu envie de sourire. Mais bien sûr, il ne le fit pas, gardant toujours son visage inexpressif. Le truc qui avait tendance à énerver les autres, particulièrement son cher et tendre Ikuto. Seulement, Sey était tellement... Comment dire, distrayant ? qu'il ne résista pas à l'envie de le provoquer un petit peu encore. Il ne cherchait pas le conflit, n'ayant pas la moindre envie de se battre contre le Shiori - ce qu'il serait pourtant obligé de faire si il continuait à l'irriter ainsi - mais il ne pouvait pas non plus lui coller un coup de poing et partir tranquillement en cours avec son rétro projecteur. D'une part, ça ne serait pas juste pour Sey, qui n'aurait pas le temps de riposter puisqu'il aurait prit la fuite. Et d'autre part, c'était nettement moins utile, dans le sens ou il n'aurait alors pas le temps d'analyser la réaction du Shiori. Quoiqu'il commençait à douter de l'intérêt du jeune homme... En répondant ainsi à ses provocations silencieuses, il se comportait comme le bourrin de base et ce n'était pas franchement nécessaire d'en faire une analyse psychologique. Enfin, on allait dire que ce serait sa dernière chance avant que le Mizuiro ne se barre de la réserve.

    — Le leader Mizuiro, peut-être.

    Il planta à nouveau ses yeux bleus dans ceux du Shiori, guettant sa réaction. Et se préparant cette fois à parer un éventuel coup, il n'allait pas non plus se laisser passer à tabac sans réagir ! Il était légèrement désavantagé par le rétroprojecteur qui l'encombrait, mais il serait tout de même capable d'éviter une nouvelle frappe. Et ensuite il faudrait qu'il pense à retourner en cours... Le professeur allait finir croire qu'il était parti faire une promenade, vu le temps qu'il mettait à revenir. Il était certes ravi de rater de la géographie - et en plus, en faisant la rencontre d'un Shiori, c'était nettement plus intéressant - mais il ne fallait pas qu'il se fasse virer du cours non plus, ça serait ballot.

__ "..." _____________________________________



« JUST STAY WHERE YOU ARE, LET YOUR FEAR SUBSIDE
JUST STAY WHERE YOU ARE IF THERE'S NOTHING TO HIDE »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sey, Shiori

avatar

Humeur : Je vois pas en quoi ça te regarde !

MessageSujet: Re: Croiser quelqu'un dans la réserve... Il faut vraiment le vouloir. [Sey] Ven 29 Oct - 8:36

Purée, ce gars avait le don de lui taper sur les nerfs, c’était hallucinant ! Et en prime il ne cherchait même pas à calmer le jeu, il le provoquait, encore et encore. Et ça Sey n’en avait pas l’habitude, rare étaient les gens qui, même après avoir reçu un coup en pleine face, gardaient la tête haute et lui renvoyait une réplique qui lui faisait se demander s’il n’était pas un peu maso. Provoquer un shiori ça n’avait jamais été une bonne chose, la preuve : Hisoka se retrouvait déjà avec une hématome sur la joue.

Marque qui faisait bizarrement jubiler notre Sey, c’était, disons, étrangement plaisant de voir quelqu’un qui vous agace avec ce type de blessure. Mais évidemment il ne montrait rien de ça, restant avec cet air énervé et haineux à fixer le mizuiro, qui se foutait royalement de sa tête.

Un coup ne suffisait pas, alors deux choix s’offraient à sey : soit réfléchir un minimum, soit lui sauter dessus et le démembrer… la dernière proposition était étrangement tentante, mais un peu trop extrême pour l’appliquer alors par déduction il décida de réfléchir, un minimum… fallait pas exagérer quand même !

Alors, il se mit à essayer de comprendre pourquoi cet autre idiot restait là, pourquoi il continuait à lui envoyer des pics alors qu’il savait pertinemment que le shiori allait finir par lui refaire le portrait s’il ne s’arrêtait pas. La première conclusion arriva bien vite : Hisoka était définitivement con. La deuxième prit un peu plus de temps, mais elle suivait toujours le raisonnement de tout être humain : peut-être qu’il n’aime pas se laisser faire et préfère provoquer, comme moi. Le « comme moi » un classique bien connu dans tout raisonnement, mais tellement, tellement débile ! Car, après tout, nous sommes tous différent, pourquoi là, à cet instant, l’autre réfléchirait comme lui ? Impossible, il railla donc la deuxième proposition. La troisième : c’était un membre de clan, qui plus est un chef, alors c’était logique qu’il n’apprécie pas la présence du shiori et cherche à le provoquer… moui c’était crédible. Mais Sey aimait beaucoup trop la première proposition, au final, pour choisir la dernière. Et il cessa de faire semblant de réfléchir, pour lui renvoyer en pleine face une de ses réflexions débiles, qui n’atteindrait surement pas Hisoka, mais qui lui permettait juste d’espérer le toucher… L’espoir fait vivre.

-bah, pour un leader t’as bien l’air con d’accepter de t’en prendre une pour un rétroprojecteur.

Après réflexion c’était quasi sûr qu’il ne le toucherait pas avec cette conclusion, même dit sur un ton glacial. Mais après tout, il s’en fichait, pourquoi s’embêter avec ce gars qui n’évitait même pas son direct. Blasant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé,

MessageSujet: Re: Croiser quelqu'un dans la réserve... Il faut vraiment le vouloir. [Sey]

Revenir en haut Aller en bas

Croiser quelqu'un dans la réserve... Il faut vraiment le vouloir. [Sey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Aile Nord - Zone dortoire :: La Réserve-
Sauter vers:

Nos logos   Demandes