Vous êtes en retard, Invité, une heure de colle !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Hisoka, Admin Leader MizuiroAdmin Leader Mizuiro

Hisoka

Humeur : Intrigué

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] _
MessageSujet: Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Icon_minitimeMer 30 Juin - 21:36

    Hisoka avait traversé tout le quartier Mizuiro, flanqué d'Ikuto. Évidemment les quelques Mizuiro's qu'ils avaient croisés en route avaient eu l'air étonnés, voir inquiets. Vu la situation actuelle, ils devaient croire à une réunion importante entre leaders. Hisoka se désespérait lui-même quand il songeait à la raison de tout ça. Il adressait des signes de mains discrets à ses subordonnés, leur indiquant qu'ils ne devaient pas s'inquiéter de la présence de Tsukiyomi Ikuto dans le quartier. Il prévint également de laisser passer sans faire d'histoires le dénommé Kurôkami Reita, qui devrait se présenter un peu plus tard.

    Et là, il se trouvait à deux pas de chez lui, devant la porte du pavillon des Akasen. Et il fallait qu'il explique la raison de sa présence, et surtout de celle de Tsukiyomi ici. Il était peut-être capable de conduire à merveille tout un clan, mais pour exprimer ce genre de choses, il n'était pas vraiment à l'aise. Il sonna, et Hibari apparut peu de temps après dans l'encadrement de la porte, l'air blasé avec une bière à la main. Il vit Hisoka, jusque là aucun problème. Puis il remarqua Ikuto, qu'il dévisagea franchement. Et son regard revint à Hisoka, avec un air à la fois interrogateur et réprobateur. "C'est quoi ce bordel ?" semblait-il penser. Dire que Kurôkami n'était même pas là encore...

    — Ahem... J'ai invité Tsukiyomi ici présent et Kurôkami Reita - qui arrivera plus tard - à faire un poker. Euh... ici.

    Il n'avait jamais eu l'air aussi ridicule. En tout cas, pas dans ses souvenirs.

    — En fait, le principe c'est qu'on joue au poker en picolant. Celui qui tiendra le mieux gagnera. C'est plutôt ton truc ça, non ? Pour ce qui est de l'enjeu : le gagnant sera protégé de Dômoto par le perdant.

    Là il avait déjà l'air plus maître de lui. Il regarda Hibari droit dans les yeux, lui faisant comprendre de ne pas poser de questions. Autant limiter les dégâts, il avait déjà l'air assez idiot comme ça. Il lui expliquerait pourquoi il avait invité deux Kuroi's enragés à jouer au poker plus tard. Quoiqu'il n'y avait pas grand chose à expliquer...

__ "..." _____________________________________

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Hisokasigna3

« JUST STAY WHERE YOU ARE, LET YOUR FEAR SUBSIDE
JUST STAY WHERE YOU ARE IF THERE'S NOTHING TO HIDE »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hibari, Mizuiro

Hibari

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] _
MessageSujet: Re: Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Icon_minitimeMer 30 Juin - 22:08

  • Hibari était rentré chez lui ce vendredi soir. Ses parents l’avaient accueilli chaleureusement comme d’habitude puis ils le prévinrent qu’ils partiraient dans peu de temps passer le week end chez des amis. Ils lui avaient bien proposé de venir avec eux mais Hibari avait gentiment décliné l’invitation, ayant tout autre chose en tête. Il resta donc un peu avec ses parents, histoire qu’il ne fasse pas trop la gueule puis était partit se réfugier dans son sanctuaire. Une fois dans sa chambre, il ferma la porte doucement derrière lui.

  • La chambre était nickelle, merci maman… Et l’air était agréable, normal, la fenêtre était encore ouverte. Notre frileux la ferma et ôta son uniforme scolaire totalement débile selon lui et passa une tenue plus décontractée : Jean gris usé au genou et sur les talons, assez large puis un T-shirt noir à manche trois-quarts. Il déposa son uniforme dans la corbeille de linge sale dans la salle de bain adjacente à sa chambre puis vérifia que tout était bel et bien en ordre.

  • Une fois ceci fait, le jeune homme s’assit sur son lit et observa longuement son sac de cours… Devoir, pas devoir ? Conclusion : On verra ça lundi matin ! Le jeune homme vérifia rapidement que son minibar (et ouais ça rigole pas) avait de quoi l’alimenter durant le Week End et fronça les sourcils lorsqu’il vit qu’il lui faudrait aller en chercher. Et dire qu’il allait devoir redescendre ! Le jeune homme poussa un soupir puis shoota dans le pauvre sac de cours qui n’avait rien demandé mais qui était dans le passage dans le but de le faire glisser jusque sous le bureau. Avant de descendre, il fit demi-tour et alluma le PC : Ce soir, soirée cinéma.

  • Il prit donc enfin le chemin du garage afin d’aller chercher des bières supplémentaires ainsi qu’un paquet de pop corn sucré dans le placard. Il remonta les bras chargé et ronchonna une fois de plus lorsque le téléphone se mit à sonner. Il descendit donc et décrocha avec son air le plus aimable (ironie, bien sûr)

    - Ouais, c’est qui ?
    - Hibari, t’as toujours pas appris à parler merde ?
    - Ah… c’est toi…
    - Oui mon cher neveu… Ma sœur est là ?
    - Pas là du Week end, ça te vas ?
    - Tu pourrais être plus aimable !
    - Pas envie…
    - Ef…

    Bip Bip Bip Bip…

  • Bon, une bonne chose de faite ! Il remonta alors dans son sanctuaire, ouvrant sa session sur l’ordinateur et continuant de ranger les bières qu’il venait de ramener, les plaçant au fond histoire d’avoir les plus fraîches d’abord. Seulement, le jeune homme entendit quelqu’un sonner, une fois de plus, notre ours si aimable râla se plaignant de son triste sort ! Oui on est très malheureux quand on à une maison pour soit avec un minibar plein… Il prit une bière, ouvrit la canette et but une gorgée avant de pousser un soupir et de descendre. Par la fenêtre, il crut voir Hisoka. Drôle d’idée, jamais ils ne se voyaient le vendredi soir… Il ouvrit la porte, un air totalement blasé, sa bière à la main et qu’elle ne fut pas la surprise de voir : Tsukiyomi… Joie !
    Il dévisagea se dernier puis lança un regard assez sévère à Hisoka. Qu’est ce que c’était que ce bordel encore ? Dans quelle magouille son meilleur ami l’avait encore fourré ?

  • Le leader prit la parole apparemment il avait invité Tsukiyomi et Kurôkami, qui n’était pas encore là, à faire un poker chez lui… Akasen haussa un sourcil : Il avait fait QUOI ? Un poker ? Avec ces deux lascars là ? Et, de mieux en mieux, le blondinet lui expliqua qu’il fallait jouer en picolant, le dernier debout gagnait…

  • Récapitulons : Il avait invité deux ennemis chez lui, sans son avis, à jouer au poker et en le faisant passer pour un alcoolique de premier ! Et en plus il avait une bière à la main ! Yeah… Comment pourrir une soirée pépère : la méthode Kawaru en deux leçons seulement… Hibari s’apprêta à fermer la porte mais son Leader la retint avec le pied, flûte… Soudain, quelque chose tiqua dans sa tête :

    - T’as bien dit que si on, enfin JE, picolais suffisamment, on n’aurait pas Dômoto dans les pattes ?

  • Oui, je, parce qu’Hisoka était pas capable de tenir la route, après deux bière Monsieur voyaient des étoiles en plein jour… Son voisin lui intima d’un simple regard qu’il ne devait pas poser trop de question et acquiesça au sujet de Dômoto. Hibari fixa à nouveau Tsukiyomi et ouvrit la porte en plus grand afin de les laisser passer. Emmener deux ennemis potentiel bien qu’allié provisoire dans son sanctuaire ne lui disait trop rien mais bon… Hibari les guida donc jusque sa chambre, parfaitement rangée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikuto, Admin - KuroiAdmin - Kuroi

Ikuto

Humeur : Blasée

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] _
MessageSujet: Re: Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Icon_minitimeMer 30 Juin - 23:48

    Ikuto avait suivit Hisoka en ignirant tout ce qui n'était pas lui-même et le leader. Ou plutôt, en en ayant l'air. Déjà, il avait parfaitement gravé l'itinéraire depuit le pont jusque là. Durant le traget, ils avaient croisés des Mizuiro's... Ikuto admirait leur philantropie. Si la situation avait été inversée, nul doute que les Kuroi's auraient été plus... vindicatifs. Un peu comme Reita sur le pont. Bref. Ikuto devait se concertrer sur l'itinéraire. Un seul voyage lui suffisait pour le connaitre. C'était bien pratique, ce genre de mémoire photographique et musculaire, il ne se perdait jamais. Il soupira. Qu'est-ce que c'était que cette affaire encore ? Comment s'était-il retrouvé la dedans ? Et pourquoi ? Il savait très bien qu'au bout de deux bierres, il discutait des disputes des Petits Poneys et des G.I.Joe avec le Père Noël... Merci Reita. Franchement, pourquoi n'avait-il pas tenu sa langue ? Bah, il était comme ça après tout. Et ce détour qu'il voulait faire, c'était pour quoi ? Humm... Vu qu'ils allaient sans doute y passer la nuit (God of shit : Ren lui tomberait dessus si elle l'aprenait), il était sans doute parti chercher à manger. Sur ce point là, Ikuto était complètement d'accord avec le principe. Bien sûr, ni l'un ni l'autre ne songeait que la nourriture serait avariée ou empoisonnée. Mais en agissant ainsi, ils montreraient très clairement que si ils acceptaient de venir, ils n'oubliaient pas qui était qui. Dans alliance provisoire, il y avait provisoire. Ikuto faisait presque entièrement confiance en Hisoka. Il savait qu'il ne craignait rien. Mais l'instinct, c'était l'instinct. Bref. Ils étaient arrivés, non sans horribles circonvolutions en tous genres. Le mec qui vint ouvrir, Akasen Hibari, avait tout simplement l'air d'un quarentenaire célibataire. Ikuto, la joie dans l'âme, se laissa aller à pouffer discretement. C'était toujouts ça qu'il reprenait à son ancien lui, et puis, mieux vallait s'amuser que se formaliser d'un rien, ce soir. Après un accueil des plus charmant, Akasen les fit entrer. C'était la seconde maison dans laquelle entrait Ikuto.




    Reita grinça des dent et essuya sa bouche. Donc il ne savait vraiment rien. Dans cet état, de toutes façons, il l'aurait dit. Bref. Il laissa le soin aux autres Kuroi's présent de décider de la vie ou de la mort du fuyard - il ne voulait pas être le responsable - et, après avoir encore une fois essuyé sa bouche, fila droit vers chez lui. Il se rendit compte en chemin qu tenter d'essuyer une bouche sanguinolante avec une main sanguinolante était plutôt vain. Les passants le dévisagrèrent étrangement. Il en oubliait presque la tête qu'il devait avoir... Une fois chez lui, Reita se débarbouilla sommairement et attrapa tout ce qui se mangeait et se transportait facilement, c'était à dire... Ben pas grand chose, enfait. Il vivait dans une villa, ses parents étaient chacun plein aux as, ils n'achetaient pas - ou plutôt, ne faisaient pas acheter - de nourriture bon marcher. Résigné, Reita demanda à Yoko-san, la cuisinière, de faire cuire des oeufs dur et d'emballer quelques légumes. Elle lui trouva - ô, miracle - un paquet de chips, et lui conseilla de se laver le visage. Reita ne fit pas le rapprochement avec un peu plus tôt et repartit aussi sec. Dégainant son portable en courrant, le sac des victuailles à la main, il composa le numéro d'Ikuto qui répondit tout de suite. Ce dernier lui indiqua le chemin à prendre depuis le pont avec une exactitude effrayante ( comme : "Pas la rue avec les tags noir et le clébard attaché, celle de juste après" ). En chemin, il croisa plusieurs Mizuiro's. Ils le regardèrent avec... une expression indéfinissable, proche de l'inquiétude et de la décéption. Lui, en reflexe ultime, il contractait chaque parcelle de son corps et veillait à ce qu'ils n'entrent pas dans son angle mort. Il devait avoir l'air malin : de la bouffe dans un sac, un téléphone à l'oreille et une attitude hostile... Il arriva rapidement à l'endroit indiqué. C'était vâchement petit, comme endroit. Rien que les rues étaient sérrées, à son gout, mais les barraques... Une sensation de malaise l'envahi soudain. Certains évennement de sa vie lui revinrent en mémoire. Il s'éloigna quelques secondes et, après avoir craché ses poumons et ses tripes, revint, une lueur déterminée et farouche dans les yeux. Ikuto était là. Pas besoin de s'inquiéter, il ne serait pas seul. Ce n'était qu'une soiré de poker entre... mecs du même lycée. Et surtout, ce n'était pas le moment de faire une crise d'angoisse. Reita pensa à un chose qui le calmait... Hummm Yeah ! Il rangea son portable et attrapa son mp3, dont il vissa le casque sur les oreilles. Play. Ouais... Ca marchait super bien. Se calmant rapidement, il arriva même à emettre un petit sourire enjoué en sonnant, sourire que la gueule de six pieds de longs du mec qui vont lui ouvrir n'effaça pas. Il entra, suivit cette charmante personne jusque dans sa chambre. Ikuto le fixa avec étonnement


    - T'a retrouvé le fuyard ?

    Reita tiqua

    - C'est pas moi, les visions ?

    Ikuto eut un sourire amusé et resplendissant, pour l'occasion.

    - Il t'en reste un peu sur le coin de la bouche...

    Petite pensée pour Yoko-san... Reita s'essuya avec précaution. Du sang, un petit filet. Raaaah, à quoi bon se débarbouiller, alors ?

    - Il est mort ?

    - J'sais pas... Mais il a commencé à me parler du pouvoir du sang qui appelle le sang, alors ça m'a fait chier...

    Surtout moi. Ces mots restèrent en suspent, mais tout le monde les entendit.

__ "..." _____________________________________
Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Ikutokit02

« C'est quoi, ce tas de viande, là bas ? »
« Le dernier dissident, pourquoi ? »




Dernière édition par Ikuto le Sam 30 Oct - 12:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shizuka.exprimetoi.net
Hisoka, Admin Leader MizuiroAdmin Leader Mizuiro

Hisoka

Humeur : Intrigué

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] _
MessageSujet: Re: Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Icon_minitimeJeu 1 Juil - 0:31

    Finalement, Kurôkami était arrivé. Avec du sang au coin de la bouche. Charmant. Ils étaient donc au complet dans la chambre spacieuse d'Hibari. Finalement, les explications ne s'était pas trop mal passées... Les deux Kuroi's se mirent à parler entre eux. Comme d'habitude, Hisoka ne dit pas un mot mais il écouta attentivement. Finalement avec tout ça, il en avait appris pas mal sur le don de Kurôkami Reita et même un peu sur Tsukiyomi. Et en contrepartie, les Kuroi's savaient maintenant où il habitait.

    L'atmosphère restait plutôt tendue. Entre les deux Kuroi's qui parlaient de mort et de sang, Hisoka qui se la fermait (il en avait déjà assez fait pour le moment, avec cette idée de partie de poker sortie de nulle part) et Hibari qui était complètement blasé, c'était pas super joyeux. En même temps il fallait pas s'attendre à les voir se mettre à rire tous ensemble et à parler comme si ils étaient potes depuis toujours. Hisoka n'avait aucun mal à supporter Ikuto, mais il ne connaissait pas Kurôkami et il ne pouvait s'empêcher d'être méfiant à l'égard de ce loup. Et du côté de Tsukiyomi, ça devait être la même chose. Il devait avoir un minimum confiance en lui, mais pas forcément en Hibari qu'il ne connaissait pas.

    — Hibari, t'as un jeu de cartes ?

    Autant rentrer dans le vif du sujet. Pour ce qui était de la boisson, il ne se faisait pas de soucis. Hibari ne devait pas en manquer, surtout que dans ses souvenirs il avait un minibar dans sa chambre. Tiens, d'ailleurs où étaient ses parents ? Il se retint de poser la question, c'était pas vraiment le truc à aborder alors que des oreilles ennemies trainaient dans le coin.
    Bon... les cartes, les boissons, qu'est ce qu'il manquait ? Ah, si ils dormaient tous ici ils auraient besoin d'un matelas. Hibari ne risquait pas d'accepter que quelqu'un squatte son lit, alors ils étaient bons pour dormir par terre. Mais chaque chose en son temps. Et puis ils étaient chez Hibari, alors c'était à lui de voir ce qu'il ferait d'eux. Il pourrait tout aussi bien les foutre à la porte une fois la partie finie.

__ "..." _____________________________________

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Hisokasigna3

« JUST STAY WHERE YOU ARE, LET YOUR FEAR SUBSIDE
JUST STAY WHERE YOU ARE IF THERE'S NOTHING TO HIDE »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hibari, Mizuiro

Hibari

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] _
MessageSujet: Re: Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Icon_minitimeJeu 1 Juil - 1:51

  • Déjà que son copain, là, Tsukiyomi lui plaisait pas vraiment, pour pas dire carrément pas, donc autant dire que quand son pote s’est ramené avec du sang au coin de la bouche, ça a été le pompon !

  • En effet ce premier énergumène lui apparaissait de façon assez antipathique et particulièrement chiant. Les émotions ressentit sur son passage étaient plates ce qui était particulièrement étonnant d’ailleurs. Si Hibari devait les représenter sur le papier ça ne serait qu’un simple trait horizontal, contrairement à ce qu’il percevait à l’habitude. Le jeune homme fronça les sourcils comment c’était possible d’ailleurs ? Des émotions plates qui passent dans l’Ether ? C’était le monde à l’ envers ?!

  • Et lorsqu’en plus, son pote passa la porte d’entré, ce fut, le désastre total. Notre pauvre Hibari ne savait plus vraiment, voir plus du tout, ce qui se passait entre ses émotions et les émotions des autres. Un calme, un malade mentale qui passe du coq à l’âne et son meilleur pote qu’en a rien à foutre, c’était trop. Franchement, il faudrait qu’Hibari remercie son cher voisin pour cette superbe soirée offerte.

  • Car oui, ce denier, le malade mentale en question, lui, avait des émotions plutôt fortes et instables, ce qui dérangeait déjà largement plus Hibari que les émotions plates et calmes du leader provisoire des Kuroi’s. Hibari tiqua plusieurs fois lors des changements émotionnel que subissait le plus efféminé des deux Kuroi’s.

  • Hisoka le sortie de sa bulle en lui demandant un jeu de carte. Hibari l’air peu convaincu se dirigea vers son placard et en sortit une mallette ainsi qu’un jeu de cartes. Le jeune Akasen déposa le tout sur la table basse entourée de quatre poufs, faisant signe aux autres de s’installer tandis qu’il allait chercher plusieurs bières, sachant déjà que son cher meilleur ami n’irait pas au delà de deux.
    Hibari remélangea son jeu de cartes puis les distribua tout en préparant la mallette et son contenue afin de pouvoir commencer à jouer.

  • Le Mizuiro jeta des regards méfiants aux deux Kuroi’s, se demandant bien comment ils avaient pu en arriver là et tiquant à chaque fois que ce Reita changeait d’émotions. A croire qu’il faisait exprès… C’était insupportable, jusqu'à douloureux parfois et, comme pour faire passer les troubles qui l’envahissait sans vraiment qu’il ne puisse les contrôler il bu une grande gorgée de sa canette et la reposa en poussant un soupir las.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikuto, Admin - KuroiAdmin - Kuroi

Ikuto

Humeur : Blasée

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] _
MessageSujet: Re: Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Icon_minitimeJeu 1 Juil - 12:57

    Ikuto bailla. Bonjour l'ambiance. Dans un petit rire, toujours discret, il fit une bulle. A quoi il s'attendait ? Surtout qu'en plus Reita avait effectivement ramener à manger. Pour l'insantant, les seuls échanges se faisaient entre Clan. Normal. Ce Akasen avait l'air vraiment particulier. Ikuto le détailla, attentif au moindre de ses mouvement. S'il avait eut des oreilles de chat, elles auraient été complètement orientées vers lui. Il n'y avait pas plus que ça d'intérêt dans la manoeuvre, mais bon, fallait bien trouver a s'occuper. Parce qu'en plus, jouer au poker... Mais qu'est-ce qu'il foutait la lui ? Bref. Akasen leur indica où s'installer et distribua les cartes. Ikuto y jeta un oeil, soupira, puis s'amusa de la situation. Ils misaient quoi ? En ce qui le concernait, il n'avait pas trop de problème d'argent, mais il le destinait pour autre chose. Et en plus, s'il devait le sortir maintenant... Ah, le bordel que ça créerait lui fit légèrement pencher la tête. Il entreprit alors de s'informer sur la bierre qu'on lui avait gentiment offert. Il devait dire qu'il était impressionné. La mentalité Mizuiro était vraiment enviable. La canette, elle, sortait du super marché d'à côté. Reita allait sans doute se plaindre. Après tout, il n'y avait aucune raison pour qu'il se tienne pour qu'il se tienne ici. Enfin, tant qu'il ne passait pas la soiré à se plaindre.

    - Qu'y a-t-il dans ton sac ?

    Reita leva le nez de sa canette jéjà vide pour regardé Ikuto. Il n'avait pas encore touché à sa bière. Reita eut pour lui un petit sourire désolé. Ikuto avait l'air un rien résigné à se souler la tête, ce soir, surtout en jouant au poker. Le borgne jeta un oeil - c'était le cas de le dire - à ses propre carte, ne laissant rien paraître de quoi que ce soit, et fit passer son sac à son voisin.

    - C'est l'année vache maigre, chez toi ?

    - J'ai pas grand chose de transportable

    - Oui, on pense souvent à tort que la vie de riche est facile

    Reita sourit. On le faisait souvent chier avec ça, mais venant d'Ikuto, ça lui paraissait normal. Surtout pince-sans-rire comme il était. Fouillant dans le sac, il s'aperçut que Yoko-san avait calé les oeufs et rajouté des serviettes en papier, de la mayo et des bouts de poulets froids sous célophane. Si Ikuto avait sut... Serrant soudainement les dents dans une attitude plus strict, Reita se tourna vers Akasen et, captant son regard et le soutenant, lui demanda aussi aimablement que sa tension et la situation le lui permétaient.

    - Est-ce que tu as du sel, s'il te plait ?

    Raaah ! Il avait l'impression de parler à une personne de sa famille complètement étrangère à sa mémoire, comme c'était souvent le cas. Il fallait être poli et aimable avec de sales cons platrés dans leur vision de la vie étroite et élitiste... Ils le traitaient comme le mouton noir depuis qu'il était entré dans un lycée public. Même si ses résultats suplantaient ceux de tous les autres jeunes. Bref. Lui, il préférait manger ses tomates avec du sel - trois tonnes, d'ailleurs - et demander ne lui coûtait... pas grand chose. Mais quand même.

__ "..." _____________________________________
Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Ikutokit02

« C'est quoi, ce tas de viande, là bas ? »
« Le dernier dissident, pourquoi ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shizuka.exprimetoi.net
Hisoka, Admin Leader MizuiroAdmin Leader Mizuiro

Hisoka

Humeur : Intrigué

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] _
MessageSujet: Re: Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Icon_minitimeMar 6 Juil - 15:29

    Ils étaient maintenant tous assis sur des poufs, une bière à côté d'eux et les cartes en main. Enfin, pour la bière c'était surtout Hisoka et Ikuto qui l'avait à côté d'eux. Hibari avait sa canette déjà bien entamée en main, et Reita semblait l'avoir déjà finie. En voyant assis comme ça, on aurait pu croire que c'était convivial, mais en fait l'ambiance était toujours étrange. Les Kuroi's parlaient entre eux. Les Mizuiro's ne parlaient pas. Jusqu'à ce que Reita ne prenne la parole pour... demander du sel. Bon, c'était toujours mieux que rien, il n'avait pas vomit en s'adressant à Hibari.

    Sauf qu'Hibari avait certainement une flemme immense de descendre à la cuisine pour chercher du sel. Hisoka décida donc d'aller en chercher à sa place, il savait où c'était et en plus comme ça, ça lui évitait de boire. Parce que bon, il ne tenait pas à être complètement bourré dès le début de soirée. Et il finirait bien par être obligé de vider quelques bières... Il ne faisait que retarder l'échéance.

    — Bouge pas, j'y vais. Vous avez besoin d'autre chose ?

    Il se leva en se faisant la réflexion qu'il avait l'air d'un garçon de café en ce moment même. Bof, pas grave. Et puis en plus en s'éloignant il pourrait... tricher. C'est pas bien n'est ce pas ? Enfin, il était sur que les autres allaient tous tricher aussi, alors c'était pas bien important. Comme il ne savait pas boire, il fallait bien qu'il se rattrape au jeu, si il voulait gagner ce pari à la con... Qui était quand même son idée, notons le.

    Il se dirigea donc vers la cuisine, pour chercher ce qu'on lui avait demandé. Et il en profita pour modifier un peu son jeu avec des autres cartes qui trainaient par là. Juste un peu, hein ? Heureusement qu'il connaissait la maison, et donc les endroits où il était susceptible de trouver un jeu de cartes. Il eut un sourire plutôt étrange, qu'il effaça rapidement avant de remonter. On ne devrait pas le soupçonner, il était le moins susceptible de tricher ici et en plus il avait été plutôt rapide. Alors à moins que Reita ait eu une vision, il était tranquille.
    La partie commençait, ça allait devenir intéressant.

__ "..." _____________________________________

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Hisokasigna3

« JUST STAY WHERE YOU ARE, LET YOUR FEAR SUBSIDE
JUST STAY WHERE YOU ARE IF THERE'S NOTHING TO HIDE »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hibari, Mizuiro

Hibari

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] _
MessageSujet: Re: Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Icon_minitimeMar 6 Juil - 19:59

  • Hibari se sentait observé et n’appréciait pas vraiment la manœuvre. Il était chez lui et aimait y être tranquille, sans personne pour perturber le calme de son sanctuaire. L’ambiance était tendue, normal avait-il envie de penser. Les deux Kuroi se contentaient de se tailler une bavette entre eux ! Hibari jeta un regard distrait en direction de la fenêtre, qu’avait il fait pour se retrouver coincé ici ?! L’envie de crucifier sur le champ son leader lui traversa l’esprit, mais le jeune homme se ravisa, il lui démontrerait son mécontentement plus tard. En tout cas, la soirée s’annonçait plutôt chiante.

  • L’androgyne sourit à son collègue et visiblement pote avant de se tourner vers Hibari, plus strict. L’envie de soupirer et de rouler des yeux le prit, il s’abstint cependant. Avec toute l’amabilité dont il pouvait faire preuve, c’était vraiment trop d’honneur, le gosse de riche lui demanda s’il avait du sel. Le jeune homme allait répondre qu’il allait en chercher dans un soupir quand Hisoka, comme pour se faire pardonner, se proposa puis descendit vers la cuisine, Hibari ne put réprimer un léger sourire en coin qui s’effaça presque aussitôt :

    *** Tricheur ***

  • Cependant, il était clair que Reita faisait une concession et tentait de se tenir un minimum. Fort heureusement, qui sait ce qui aurait pus arriver sinon… Mais le rôle du garçon très aimable n’allait vraiment pas à Hisoka. Ce qui fit sourire intérieurement son aîné. Bref, Hibari le laissa faire, il préférait surveiller sa chambre, il n’aimait pas que de tierces personnes s’y trouve quand lui n’y était pas, non pas qu’il ai quelque chose à cacher, plutôt que cet endroit était son refuge, SA bulle. Une fois qu’Hisoka revint, les quatre lurons purent enfin commencer cette fichue partie de poker.

  • Hibari avait à faire avec son leader, qui ne serait plus capable de jouer d’ici dix minutes tout au plus, un malade qui voyait dans le futur et un gars qui avait l’air de s’en foutre comme de sa première chemise… Hibari jeta un œil à son jeu, ce n’était pas si mal, mais y’avais mieux… Comme il avait donné, c’était celui le plus à sa gauche, Reita (qui était presque en face de lui) qui miserait en second pour enchainer avec Ikuto puis Hisoka.

  • Hibari mit donc en jeu sa première mise puis attendit la suite patiemment, voyant ce qui se passait tout autour de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikuto, Admin - KuroiAdmin - Kuroi

Ikuto

Humeur : Blasée

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] _
MessageSujet: Re: Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Icon_minitimeJeu 8 Juil - 23:23

    Finalement, ce fut Hisoka qui alla chercher le sel. Il avait prit ses cartes avec lui. Dommage. Depuis qu'il était décendut, Reita avait posé son front sur sa main, ce qui cachait la moitiée superieure de son visage. Ikuto l'observa attentivement à partir de là. Hisoka revint et le leader provisoire attrapa la salière. Après quelques secondes, Reita eut un petit sourire désabusé, puis se coucha sans même miser. Ikuto l'imita sans se poser de question. Le blond avait une paire de 3 et le bleu se trainait un 5 noir et un 7 rouge. Si Reita avait eut une petite chance, Ikuto ne serait probablement pas allé loin avec un tel jeu. D'ailleurs, il regarda attentivement le dos des cartes de son voisin de gauche, Hisoka, cherchant à comprendre les raisons profondes de l'acte des deux Kuroi's. Il attrapa sa canette et camoufla le même sourire qu'avait eut plus tôt Reita avec une lampée de bière : ce n'était pas les mêmes cartes, le leader de l'Est avait triché. Pour n'importe qui, il n'y avait pas de différence, mais Ikuto, perfectionniste presque à l'extrême, voyait bien la différence de taille de la marge blanche des cartes. Les siennes étaient larges de 2 mm, celles d'Hisoka en avait un de plus. Ce genre de détail insignifiant l'agaçait particulièrement dans le cas où les cartes allaient bientôt se retrouvées mélangées... Sans doute s'agissait-il de deux éditions différentes d'une même version. Toujours était-i que... Ouh... La tête commençait à lui tourner. Il ne mit pas longtemps avant de s'apercevoir que sa canette était vide. Il soupira, lassé de lui-même. Encore une ou deux et il était par terre. Heureusement que Reita tenait l'alcool comme le jus de pomme. Ikuto se massa la front, avant de lancer à la cantonade - l'acool levait ses hinibitions inexistantes :

    - Et sinon ? On dort où ?

    Là dessus, il attrapa le sel et une tomate et commença son repas.

    Reita, lui, n'avait pas bougé depuis un moment. Dans un certain état de concentration avancée - concentration directement héritée de son esprit combatif - il pouvait se maintenir dans un état de vision permanante. Les différences avec ses visions habituelles résidaient dans le fait qu'il ne voyait que ce qui le concernait directement, dans un futur à quelques minutes de la réalité, et surtout qu'il continuait de voir la réalité parralèlement. Au début, il avait eut beaucoup de mal à maîtriser cette variante de son pouvoir justement à cause du parraléllisme des deux moments. Il était plutôt du genre à vivre une seule chose en même temps, mais à la vivre à fond. Et là, il engendrait le miracle de répartir parfaitement son esprit entre trois problèmes bien distincts : la partie et surtout l'observation des stratégies des autres, le présent plus général (Ikuto venait de prendre une tomate, par exemple), et le futur en fonction duquel il agissait dans le présent.

    Ca ce passait bien jusque là. Dans cet état de vision permanante, surtout prolongé comme maintenant, il aminciçait la barrière entre lui et ses véritables visions. Il n'aurait peut-être pas eut celle-ci s'il n'avait pas triché au poker, ce soir là. Le petit loup sursauta avant de se figer, le visage toujours caché. Après une ou deux seconde, il frissona d'horreur, sentant une sueur froide lui couler dans le dos. Toujours plonger dans sa terrible vision, il attrapa au hasard le bras d'Ikuto, levant son oeil alors blanc vers lui, sans le voir, un air mi horrifié mi supliant.


    - Tue-moi

    - Non.

    Un ange passa. D'un air parfaitement paisible, Ikuto s'expliqua :

    - Je ne t'ai pas encore exploiter jusqu'a la moelle

    Sympa... Finalement, qu'est-ce qui était le pire ?! Le cauchemar éveillé de Reita prit fin à ce moment. Retrouvant l'usage de la vue, il se retourna lentement, vers son second voisin, assis presque en face de lui, et le regarda, sentant son visage se décomposer. Si Reita était le premier concerné, ce mec là était le second. D'abomination, le borgne attrapa la première canette sur laquelle tomba sa main, l'ouvrit et la vida d'un trait, puis il croqua dans un des oeufs durs de Yoko-san. Il s'entendi grincer des dents en mâchant et tenta d'errédiquer le phénomène, en vain. Il ne parvenait plus à se concentrer sur quoique ce soit. Dans son esprit rebondissaient et s'entre-coquaient les images et les sensations de sa vision avec violence. Il en était écoeuré. Au bout d'un moment, il en eut mal au crâne et posa ses doigts fins sur ses tempes, dessinant des cercles apaisants et fermant l'oeil pour se détacher un peu du monde réel, présent ou futur. Il frissona encore. Ou plutôt, sa peau vibra.

__ "..." _____________________________________
Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Ikutokit02

« C'est quoi, ce tas de viande, là bas ? »
« Le dernier dissident, pourquoi ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shizuka.exprimetoi.net
Hisoka, Admin Leader MizuiroAdmin Leader Mizuiro

Hisoka

Humeur : Intrigué

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] _
MessageSujet: Re: Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Icon_minitimeVen 9 Juil - 10:19

    Hisoka remporta la manche facilement, puisque tout le monde s'était couché. Rien de bien amusant, et surtout il ne gagnait pas grand chose. Pendant qu'on redistribuait les cartes, il se résigna à entamer sa canette. Il adorait la bière en fait, mais il savait qu'il ne tiendrait pas longtemps. Il était en train d'en boire une gorgée lorsqu'Ikuto demanda soudainement :

    — Et sinon ? On dort où ?

    Il manqua de s'étouffer avec sa bière, et lança immédiatement un regard à la canette du leader provisoire. Vide. Bon, si Ikuto tenait aussi bien que lui, ça pouvait expliquer ce manque de gêne. Quoiqu'en réalité, il n'avait jamais vu Ikuto gêné par quoi que ce soit. Mais là, c'était un peu différent de d'habitude. Bref, il redoutait la réponse à cette question. Hibari n'appréciait déjà pas d'avoir du monde chez lui alors qu'il comptait certainement se faire une soirée tranquille, alors poser ce genre de question à brûle-pourpoint n'était pas la meilleure chose à faire.

    C'est alors que le leader Mizuiro perçut un mouvement du côté de Kurôkami. Un simple frisson d'abord, mais accompagné d'un regard de fou. Il saisit le bras d'Ikuto, et ses mots résonnèrent dans le silence qui s'était installé.
    Hisoka en déduisit rapidement que le loup venait d'avoir une vision particulièrement violente. Il était curieux de savoir ce qu'il avait vu... Mais si c'était pour se retrouver dans le même état que le Kuroi, il passait.
    Le Mizuiro continua d'observer Kurôkami Reita tout en regardant distraitement son jeu. Il s'agissait de ne pas se laisser trop déconcentrer. Le visage du blond se décomposa littéralement en se tournant vers Hibari. Pour le coup, Hisoka se posa vraiment des questions. Si la vision concernait Hibari, il devenait important de savoir ce que le loup avait vu. Sauf que pour l'instant il avait l'air bien trop bouleversé pour subir un interrogatoire. Et puis ce n'était pas le moment... Bref, on verrait ça plus tard. De toute façon l'alcool - si doux soit-il - commençait à agir sur le leader, altérant sa perspicacité habituelle.

    Hisoka tourna à nouveau son attention sur le jeu et contempla ses cartes. Deux paires, c'était toujours mieux que rien. Les autres restaient muets comme des carpes, il se décida donc à relancer. Puis il bu une gorgée de bière supplémentaire, ce qui lui fit prendre conscience qu'il venait de vider sa canette. Boooon. Il en prit une autre, cependant il ne la toucha pas. Une canette de plus et il serait déjà bien trop détendu. Une troisième et il serait bien amoché. Une quatrième et il serait complètement bourré. Dans l'immédiat ça allait encore, il était juste moins méfiant et concentré qu'en temps normal. Il avait moins de retenue. Mais si ça continuait à cette allure, il serait vite en état d'ébriété.

__ "..." _____________________________________

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Hisokasigna3

« JUST STAY WHERE YOU ARE, LET YOUR FEAR SUBSIDE
JUST STAY WHERE YOU ARE IF THERE'S NOTHING TO HIDE »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hibari, Mizuiro

Hibari

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] _
MessageSujet: Re: Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Icon_minitimeVen 9 Juil - 11:48

  • Durant la courte absence de son leader, Kurokami prit une position plus étrange, cachant à demi son visage, la partie supérieure notamment. Hibari se contenta de soupirer en attendant son cher collègue. Les deux Kuroi’s avaient eut tout deux un sourire quelque peu désabusé… Ikuto se concentra sur le jeu de cartes de son cher leader et tiqua dans son esprit : ce n’était pas les mêmes cartes, il y avait un millimètre de différence en ce qui concernait la marge blanche du bout de carton imprimé. Perfectionniste ce gars… Le leader provisoire s’en voyait agacer. Hibari leva discrètement un sourcil : être agacé pour un jeu de cartes et surtout un jeu de cartes qui n’est même pas le sien, c’était… étrange. Hibari tiqua légèrement : sensation de tournis, un mal de crâne se mettait en place puis autre chose encore, comme si Ikuto était las… le jeune homme ne chercha pas à savoir pourquoi, il s’en foutait royale à vrai dire. Le plus jeune des deux Kuroi’s se massa brièvement les tempes puis demanda à sa petite personne où dormaient-ils… Hibari releva plus clairement la tête et haussa un sourcil : parce qu’en plus ils voulaient crécher là ? Le Mizuiro soupira puis se leva tandis qu’Hisoka ramassait le « butin ». Hibari ouvrit légèrement un placard, prenant le soin de ne pas ouvrir le pan droit. Il sortit de la partie de gauche un matelas plus grand qu’un une place mais plus petit qu’un deux place. Il l’étala au milieu de la pièce, saisit deux couvertures du même placard ainsi que deux oreillers :


    - Là, j’ai qu’un matelas par contre, va falloir que vous vous débrouilliez. Hisoka toi je sais pas où tu crèches, donc tu t’arrange avec tes deux potes.


  • Après tout, le leader Mizuiro habitait juste à côté, il rentrerait peut-être chez lui si il n’était pas trop plein.


  • Si Ikuto semblait plus détendus et mangeait plus ou moins tranquillement, Reita, lui, semblait particulièrement concentré. Il était là et en même temps, il était ailleurs. Hibari fronça les sourcils, ne comprenant pas vraiment la situation. Il semblait gérer trois problèmes en même temps et rien que capté cette émotion suffisait à donner la migraine à Hibari qui lâcha l’affaire, la jugeant inutile à ce moment. Soudain, Reita se figea e eut un frisson d’horreur, Hibari, se concentra la dessus, parcourant du doigt la silhouette de sa canette vide. Une sueur froide coulait dans le dos du voyant et Hibari découvrit avec horreur la raison de cette réaction qui pouvait paraître étrange.


  • Le Mizuiro manqua de s’étrangler et écrasa sa canette vide dans sa main. Ces émotions là étaient si fortes ! Comment pouvaient-ils en arrivé là ? et surtout, dans combien de temps ? Reita posa son regard sur lui une fois sa vision terminée. Hibari plongea son regard d’acier dans celui du jeune homme et semblait aussi surpris et dérouté que lui, surtout qu’on ne pouvait pas dire qu’ils s’appréciaient, loin de là… Hibari lui fit certainement comprendre sans vraiment le faire qu’il avait compris de quoi il s’agissait… dans un mouvement presque tout à fait synchronisé, les deux jeunes hommes attrapèrent une canette et la descendirent d’une traite, Hibari reposant sa canette et posant une main sur son front, désespéré. L’autre mordit violemment un des œufs durs qu’il avait amené.


  • Hibari aurait bien aimé pouvoir se concentrer sur autre chose, mais c’était une chose difficile, surtout que l’albinos ne pensait plus qu’a ça... Les images revenaient sans cesse, donc les émotions aussi et Hibari, si il n’avait pas eut le self contrôle que ce bon vieux SDF lui avait enseigné, aurait été déconnecté totalement de la réalité et aurait passé le reste de sa soirée à souffrir d’une migraine atroce et des émotions des autres.


  • Apparemment, le mal de crâne était réciproque¸ mais les cercles que pratiqua le Kuroi sur ses temps se firent apaisants pour lui-même et aussi pour Hibari par le biais de son « monde ». Reita se détacha du monde réel, entrainant l’Akasen avec lui.


  • Une fois sortie de cet état second et chaotique, Hibari reprit le jeu et les manches s’enchainèrent ainsi durant plusieurs minutes où Hibari et les autres vidèrent d’autres canettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikuto, Admin - KuroiAdmin - Kuroi

Ikuto

Humeur : Blasée

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] _
MessageSujet: Re: Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Icon_minitimeVen 9 Juil - 14:19

    - Là, j’ai qu’un matelas par contre, va falloir que vous vous débrouilliez. Hisoka toi je sais pas où tu crèches, donc tu t’arrange avec tes deux potes.

    Troisième canette. Ikuto commençait à perdre pied avec la réalité. Il entendait une vois. Une vois de femme. Au début, c'était assez lointain pour qu'il ne la reconaisse pas. Il continuait de décsendre ses bières, un rien inquiet pour Reita qui ne se concentrait plus du tout sur le jeu. Il avait l'air spirituellement paralysé. Enfin, pour le moment Ikuto avait un problème plus urgent : lui-même. Il commençait à avoir des hallucinations. Un homme lui disait de manger des mandarines, et surtout, il y avait encore cette voix de femme. Il soupira, se sentant de plus en plus lourd. Pour le tour qui venait, il se coucha rapidement. Reita, qui s'était un peu repris, avait recomencé à jouer - et à tricher. Il jouerait pour lui cette fois. Huuum... En ouvrant les yeux - et en se demandant quand il les avait fermé - Ikuto s'aperçut qu'il avait la tête dans ses bras, posée sur la table. Et ce crétin en rouge, un père Noël de centre commercial, puait l'alcool, en plus. A moins que ce ne soit la bière qu'il vidait à fréquence de plus en plus inquiétante. Pourquoi continuait-il à collectionner les cadavres de canettes alors qu'il n'aimait pas ça ? La bière, c'était amer. Lui, il avalait beaucoup plus d'aliments fades, régime de Yotsuro-sensei (l'infirmière) obligeait. Quand ce n'était pas de la pâte hyophilisée gout menthe... Heureusement qu'il avait des chewing-gum... En passant, il en avaitencore dans sa poche. Ceux-là était entre vert et jaune, quand il faisait une bulle, la couleur vallait le détour.

    « Tu devrais faire plus attention à ce que tu bois... »

    - Oh, ta gueule...

    Ah... la boulette... Ikuto soupira une nouvelle fois et posa sa canette. Il avait pas complètement tord, le vieux... L'ennui, c'était qu'il sortait dirrectement de son esprit. Il avait l'air de quoi, à parler dans le vide ? Ah ? De mieux en mieux, il entendait chanter. Toujours la tête sur la table et les bras autour, ça devait faire un bon moment qu'il n'avait pas bougé. Il essaya de tourner la tête vers Reita mais la tentative échoua assez pathétiquement. Il avait le crâne sous 10 kg de plomb.

    Reita, lui, y arriva parfaitement. Ikuto avait l'air d'un poid mort, écroulé sur la table comme ça. Raaah ! Il ne pouvait pas se concentrer sur tant de choses en même temps. Surtout qu'Ikuto enchaînait les canettes... Quand il en attrapa encore une avec un geste mécanique et difficile, Reita se pencha et la lui prit, puis la vida cul-sec. Ikuto dut s'endormir. Reita essayait de rester concenté, mais il n'arrivait pas à mettre sa vision au placard aussi rapidement que d'habitude. Comment ce genre de choses pouvaient arriver dans un futur aussi... proche ? Franchement, il venait de le rencontrer, qui en plus était un mec, doublé d'un Mizuiro's qui ressemblait à un quarentenaire célibataire (encore). Mais surtout, c'était un Mizuiro. Nan. Surtout, c'était un mec. Hors de question de finir par... par crever d'amour pour CE mec en particulier. Et pourtant... De son experience, il savait que certaines choses devaient être changées et d'autres non. Celle-ci ne le devait pas. Bon... Il allait gagner ce tour, aussi il misa gros.

    A ce moment, Ikuto essaya de se lever. Reita, obsorbé par son dilème interieure, sa vision permanante et le jeu, il ne le remarqua pas. Mais le leader provisoir n'avait plus aucun sens de l'équilibre. Ah, trop de bière... Une fois debout, il chancela et se vit contraint de poser un genou à terre. Un petit grondement lui échapa, et il ferma les yeux. La tête lui tournait et finalement il n'irait pas bien loin tout seul. Bon. Il essayait d'agripper le bras de Reita, mais ses doigts se fermèrent sur du tissu que ne portait pas l'autre Kuroi. Houla...

__ "..." _____________________________________
Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Ikutokit02

« C'est quoi, ce tas de viande, là bas ? »
« Le dernier dissident, pourquoi ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shizuka.exprimetoi.net
Hisoka, Admin Leader MizuiroAdmin Leader Mizuiro

Hisoka

Humeur : Intrigué

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] _
MessageSujet: Re: Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Icon_minitimeVen 9 Juil - 14:55

    Hisoka en était à la moitié de sa deuxième canette, il buvait lentement. Et il semblait le mieux en point de toute l'assemblée à vrai dire. Pour Reita et Hibari, c'était pas l'alcool qui les foutait mal, mais plutôt la vision du premier. Hibari devait ressentir ses émotions et du coup, il se trouvait aussi mal que Kurôkami. Quand à Tsukiyomi... Lui, c'était bel et bien l'alcool, d'ailleurs on pouvait même se demander si il n'avait pas plutôt pris de la drogue la.

    C'était un bruit sourd qui l'avait fait se tourner vers Ikuto. En fait, ce dernier avait croisé les bras sur la table et laisser sa tête tomber dessus. Il avait l'air plutôt mal en point. Reita remporta la manche, mais à vrai dire plus personne n'accordait son attention au jeu. Hisoka observait Tsukiyomi, Reita se démerdait plutôt bien au poker mais il avait toujours l'air fort perturbé, et Hibari tirait une tête bizarre.
    Remarque, l'ambiance était moins tendue qu'au départ. Hisoka finit sa deuxième canette, appréhendant la suite. Dans quelques minutes il commencerait à ne plus rien avoir d'un leader. Il ressemblerait surtout à un adolescent un peu con qui ne tenait pas l'alcool.

    — Oh, ta gueule...

    Okey. Alors maintenant, le leader provisoire parlait tout seul. Hisoka se concentra deux minutes sur ses cartes, et quand il se retourna vers le Kuroi, ce dernier avait les yeux fermés, plus aucun équilibre, et il s'était accroché au bas de son débardeur. Et là, il était sur le point de se casser la gueule. Dans un geste réflexe, le Mizuiro posa brutalement ses cartes - face cachée, tout de même - sur la table et rattrapa Ikuto in extremis avant qu'il ne s'étale par terre.
    Les deux autres tournèrent leur regard vers lui, qui devait avoir l'air très fin avec un Ikuto bourré dans les bras. Hibari avait un sourire étrange aux lèvres, Hisoka n'essaya même pas d'imaginer à quoi celui-ci pouvait bien penser.

    *Putain, c'est Kurôkami qui devrait être à ma place, Ikuto c'est son pote bordel*

    — Hey Tsukiyomi, ça va ?

    Bon, il n'allait pas le garder éternellement dans ses bras, il refila donc le cadeau à Reita, sans un mot. Pour le moment Ikuto semblait dans les vapes, mais il devrait pas tarder à reprendre conscience et il valait mieux que ce ne soit pas accroché à un Mizuiro. Hisoka soupira et reprit une bière. Tant pis, de toute façon il ne pourrait pas faire pire que Tsukiyomi. Si ? ...

__ "..." _____________________________________

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Hisokasigna3

« JUST STAY WHERE YOU ARE, LET YOUR FEAR SUBSIDE
JUST STAY WHERE YOU ARE IF THERE'S NOTHING TO HIDE »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hibari, Mizuiro

Hibari

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] _
MessageSujet: Re: Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Icon_minitimeVen 9 Juil - 17:40

  • Tandis qu’Hibari se prenait la tête avec cette fichue vision, ce dernier eut soudain la désagréable impression de se retrouver à « pony land »… Ikuto avait l’air… complètement shooté. Hibari trouvait ça particulièrement agaçant d’ailleurs puisqu’il avait en parallèle les ressentis de Reita qui étaient pour le coup assez violents. Le doliprane serait de mise ce soir, pauvre de lui. Hibari se sentit lourd, tout ça à cause de ce Tsukiyomi chiant à souhait… Le leader provisoire se coucha rapidement puis posa sa tète sur ses bras croisés et posés sur la table basse, de toute évidence, il tenait mal à l’alcool. Ce dernier, alors que le silence régnait dans la pièce lança un « Oh, ta gueule… » Qui surprit les deux Mizuiro’s. Le leader provisoire semblait vider machinalement les canettes alors que ça ne lui réussissait pas vraiment…

  • Hibari, lui, en avait bu six et se portait bien, comme à son habitude. Reita semblait encore perturbé par sa vision, ce qui mettait mal à l’aise le plus âgé des Mizuiro’s présents, en même temps, ça paraissait normal d’être dérouté par ce genre d’information… Reita descendit cul sec une canette qu’il venait de dérober à Ikuto qui semblait hors course.

  • Apparemment, ceci arriverait dans pas si longtemps que ça… Un mauvais point déjà, à moins que ce Kurokami n’arrange son foutu caractère… De plus, il y avait deux facteurs qui semblaient le déranger grandement : un, Hibari était un mec ; deux, c’était un Mizuiro. Pour ce qui est du premier fait, à la limite, Hibari en avait rien à foutre, mais pour ce qui est du clan… Le jeune homme n’avait pas été tendre avec les congénères du loup mais eux non plus, aussi, maintenant que la guerre était finie, même momentanément, Le jeune Akasen ne recherchait pas l’animosité, au contraire. Le pire dans tout ça, c’est que la vision qu’il avait eut semblait dégager des émotions très forte, ça ne serait pas une simple amourette… Le jeune homme prit sa tête dans ses mains et poussa un long soupir tout en laissant défiler les tours et les canettes. Il y eut un moment ou les effluves de l’alcool augmentèrent la température et Hibari se sentit prit d’un coup de chaud, c’est là qu’il vit qu’Hisoka tenait Ikuto qui s’était étalé sur lui, au bord de la conscience. Un sourire ironique voire même moqueur et malsain se dressa sur le visage d’Hibari quelques instants, puis il régla son problème de chaleur en ôtant son T-shirt sans pudeur. De toute façon, il était chez lui. Le T-shirt vola donc sur le lit tandis qu’Hisoka refila Ikuto à Reita.

  • Pour Finir, Hisoka s’acheva lui-même en finissant sa bière… Cette soirée allait rester dans les anales, c’était certain maintenant… Hibari finit une bière puis partit dans la pièce d’à côté, à savoir la salle de bain, afin de se rincer le visage. Il leva la tête du lavabo puis s’observa un moment, ses yeux commençaient à se couvrir d’un léger voile, comme à son habitude quand l’alcool s’imposait lentement. Non, il n’était pas ivre, mais il était parfaitement détendus, à côté de la plaque, son corps se mouvait seul et le cerveau semblait dépourvu de tout contrôle. Il revint donc dans sa chambre, il y avait des canettes vide un peu partout et le minibar était vide… il ne restait que deux ou trois bières trônant sur la table basse et Hibari descendit chercher autre chose, histoire de pouvoir continuer le jeu et de s’achever une bonne fois pour toute une fois qu’il en aurait marre. Hibari descendit donc les marches et se dirigea vers le salon où il trouva le placard faisant office de bar. Il remonta avec ce qu’il nous avait déniché, deux bouteilles de vodka du bison, une remplie au trois quart de gin ainsi qu’un fond de Rhum ambré. Il n’aimait pas particulièrement le rhum, mais une fois bourré, on a plus le gout de ce qu’on boit de toute façon…

  • Il arriva donc dans sa piaule et déposa son butin sur la table, ouvrant une des deux bouteilles de Vodka et portant le goulot à sa bouche, laissant le liquide coulé le long de sa gorge et répandre l’effet escompter : la chaleur et les picotements distinctifs dans l’estomac une fois la boisson arrivé à destination. Il reposa la bouteille devant lui et s’appuya sur les mains planté à soixante degré derrière lui. Faisant le plus possible abstraction de ce qu’il y avait autour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikuto, Admin - KuroiAdmin - Kuroi

Ikuto

Humeur : Blasée

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] _
MessageSujet: Re: Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Icon_minitimeVen 9 Juil - 19:52

    - C'est quoi, ça ?

    « Ben, tu sais, la crise économique les a sévèrement touché, ici... »

    - Des poneys magiques ?

    Entre éxédé et désabusé, Ikuto, qui se rendait bien compte qu'il n'était pas dans un champ de fleurs entouré de Petits Poneys grandeur nature et surtout de leur maisons toutes à vendre, commençait à se contre foutre de parler tout seul. De toutes façons, il était censé être debout dans ce putain de caroussel mievreux, et pourtant sentait son corps se faire balloter. En plus, il ne devait que murmurer dans la réalité... Et l'autre connard qui lui parlait de la crise économique à Pony Ville...

    « C'est la guerre, en plus, ils ne savent plus comment s'en sortir... »

    - Les pov' tits choux

    « Ben, contre les Aliens, ils ont pas tellements de chances, quoi »

    Hein ? Mais c'était quoi, cette dirrection que prenait la discution, qui en plus à la base n'en était pas une ? Il emmerdait, le vieux con, là. Tout ça parce qu'il ne tenait pas l'alcool... Et le pari ? Et le poker ? Hors de question qu'il perde. Dans un sursaut de lucidité, Ikuto ouvrit les yeux et serra aussi violement que son état le lui permétait le bras de Reita.

    - Tu... prends ma place...

    - Ouais, je joue et je gagne pour toi, t'inquiètes

    Connard... Et dire que s'il était dans cette merde funeste, c'était à cause de lui principalement... Ah, voila que revenait le père Noël commercial et ses putains de poneys à la con. Raaaaaah !

    Reita, qui n'avait absolument rien demand à personne et qui continuait tranquilement de tricher en se triturant les méniges, se vit hériter d'un Ikuto dans les bras. Il cessa sa vision provoquée, juste à temps pour voir Ikuto dans les bras d'un violeur en série... Ah, non, c'était Hisoka. Pendant deux secondes... Bref. Il hérita effectivement d'un Ikuto mort - ivre mort - qui concervait malgré tout pas mal de noblesse pour un mec dans son état. Il murmurait des choses inaudibles, comme "
    poney magique ?" mais à part ça... Reita, dont l'oeil valide s'était à nouveau retourné dans son orbite et le laissait jouir à nouveau de la vue, regarda Akasen en le défiant inconsciement ( sa nature profonde de loup le poussait à vouloir être un alpha )

    - Merci, pour le matelas !

    Et, avec autant de délicatesse qu'il pouvait en fournir, il se leva et porta Ikuto jusqu'au matelas. Au moment où il le posa dessus, il eut encore - bordel - une vision. Demain. Un préservatif usagé qu'on jetait à la poubelle après l'avoir très soigneusement emballé. Mais qu'est-ce que ça venait foutre ici ? Il senti Ikuto s'agriper soudainement à lui avec une faiblesse qui l'inquiéta. Il murmura une phrase hachée que Reita fut seul à percevoir. Sans rien voir d'autre que le paquet dans la poubelle, qui étrangement avait un sens très profond, très douloureux, il sourit comme il put et tenta de rassurer Ikuto. Finalement, cette nouvelle vision le concernait. En revenant à table, il dégaina un callepin et nota avec beaucoup de précision ses deux visions. Après quoi il débarqua enfin et fut enchanté de découvrir de l'alcool plus fort que la pauvre bière de supermarché. Bon, il savait déjà que la qualité laissait à désirer, rien qu'a l'odeur, mais il allait pas se plaindre ( pour une fois ). Il choppa la première bouteille sur laquelle tomba sa patte - vodka - et rempli plusieur fois un gobelet en plastique de doses franchement au dessus de recomandable, qu'il décendit cul-sec à caque fois. Demain, il aurait sûrement... la langue un peu rapeuse. Du fond de la petite pièce, dans le coin sombre ou se trouvait le matelas, s'éleva la voix d'un mourant.

    - Rei...ta ?

    - Vires-moi de ton testament, t'a rien qui m'intéresse

    - ...merci...

    Il y eut un blanc, le temps pour Reita de déterminé si Ikuto était ironique ou s'il parlait d'autre chose. Il parlait d'autre chose.

    - Remercie plutôt Kawaru

__ "..." _____________________________________
Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Ikutokit02

« C'est quoi, ce tas de viande, là bas ? »
« Le dernier dissident, pourquoi ? »




Dernière édition par Ikuto le Dim 11 Juil - 1:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shizuka.exprimetoi.net
Hisoka, Admin Leader MizuiroAdmin Leader Mizuiro

Hisoka

Humeur : Intrigué

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] _
MessageSujet: Re: Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Icon_minitimeVen 9 Juil - 20:28

    Hisoka avait déjà vidé sa troisième bière, et entamé une quatrième. Il avait totalement abandonné le rythme qu'il s'était imposé au départ, et son comportement s'en ressentait. Il n'en était pas encore au stade d'Ikuto, mais il se sentait euphorique, très euphorique. D'ailleurs Ikuto, où était-il ? Hein ? Merde, pourquoi il se posait la question ? Il en avait rien à cirer d'où Tsukiyomi pouvait bien être... Normalement. Bon. En l'occurrence, il se faisait porter par Kurôkami en direction du matelas qu'avait sorti Hibari. Sans savoir pourquoi, Hisoka se sentit triste. Enfin, triste... dans l'état où il était, toutes les émotions se confondaient plus ou moins. Il mit le tout sur le compte de l'alcool, et continua à jouer sans plus se préoccuper de Tsukiyomi. Ni des autres d'ailleurs. Pour le coup, il était un peu paumé et ne faisait plus attention à ce qui l'entourait. Mais il était encore assez conscient pour jouer correctement.

    Il constata vaguement qu'Hibari se désappait, et qu'il se levait pour aller on ne sait où. La réponse arriva lorsqu'il revint, les bras chargés de bouteilles d'alcool forts. Ouai, ben Hisoka en resterait à la bière.
    Finalement, il imita le geste d'Hibari et vira son éternel débardeur noir. C'était un peu mieux comme ça, même si il crevait toujours de chaud. Un vertige le saisit, et il comprit que c'était le moment de laisser la main à Hibari. Il pouvait encore parler intelligiblement, c'était déjà ça.

    — Je crois que je vais vous laisser jouer tous les deux, ça vaut mieux. Hibari, t'as pas intérêt à perdre.

    C'était pas la gêne qui l'étouffait sur ce coup. Il demandait à Hibari de jouer à sa place, et surtout il le laissait jouer seul avec Kurôkami. Et ces deux là étaient pas vraiment ce qu'on pouvait appeler des potes. Bah, peut-être qu'avoir tous les deux été abandonnés par des leaders bourrés allait les rapprocher, qui sait.

    Hisoka se leva, une dernière cannette de bière à la main, et se dirigea avec plus ou moins de succès vers le matelas, situé dans un coin sombre de la chambre. C'est qu'elle était grande, cette putain de chambre. Surtout quand on avait du mal à mettre un pied devant l'autre. Il s'étala sur le matelas - enfin plutôt à moitié sur le matelas en fait, il avait mal visé - et lorsqu'il voulut s'installer plus confortablement, il se heurta à un corps.

    *Merde, y'a déjà Tsukiyomi, j'avais oublié*

    Il bu une gorgée supplémentaire, et c'est à ce moment là que son esprit dérapa complètement.


__ "..." _____________________________________

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Hisokasigna3

« JUST STAY WHERE YOU ARE, LET YOUR FEAR SUBSIDE
JUST STAY WHERE YOU ARE IF THERE'S NOTHING TO HIDE »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hibari, Mizuiro

Hibari

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] _
MessageSujet: Re: Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Icon_minitimeVen 9 Juil - 22:25

  • Ikuto semblait partit faire un tour à Pony Ville, décidément, lui et les poneys c’était le grand amour ! Il semblait ailleurs et les émotions se bousculaient dans la tête du Mizuiro qui ne savait plus où lui-même en était émotionnellement. Entre l’autre tâcheron qui ne pensait qu’a « eux », Ikuto dans son monde magique et tout mignon et Hisoka qui avait une tronche euphorique… Non, il n’allait tout de même pas remplacer Hideki, pour une fois qu’ils avaient la paix ! S’il se mettait à glousser pour que dalle, Hibari le balançait par la fenêtre.

    Ikuto se retira donc, en demandant à Reita d’assurer le coup. Un Kuroi en moins, un ; même si Akasen se doutait fort qu’Hisoka le rejoindrait bientôt. Reita se tourna à nouveau vers lui et le défia du regard. Le Kurokami nota quelque chose sur un calepin, Hibari s’en fichait à la limite mais il n’y avait rien d’autre sur lequel il pouvait se concentrer.une fois sa petite affaire notée, Reita revint à la table et enchaina les verres de vodka. Du fond de la pièce, Ikuto prononça deux énièmes répliques avant de sombrer et Reita lança une phrase étrange. Même si Hibari avait une vague idée de comment finirait la soirée…

    Hisoka, déjà au bord du précipice ôta son débardeur noir et se permit de demander à Hibari de ne pas perdre, ce dernier eut un petit sourire et haussa les épaules tout en lançant un regard rieur à son pote :

    - Tu sais à qui tu parles non ? Mais, merci de m’abandonner et fait gaffe au mobilier.

    Non mais bon si Hisoka se mettait à dégueuler sur la moquette… Bah, il le ferait nettoyer. Hibari le suivit du regard tandis qu’il se trainait littéralement à travers la pièce pour rejoindre le matelas où séjournait déjà le leader provisoire des Kuroi’s. Cette histoire, il ne la sentait pas du tout, surtout avec un Hisoka bourré et un Ikuto à pony land… Pour finir, Hibari se tourna à nouveau vers son adversaire du moment et avala encore une grande gorgée de vodka, laissant le liquide lui échauffer l’œsophage.

    L’alcool commençait à embrumer son esprit, mais il avait encore sa lucidité, c’était déjà ça. Il commençait à communiquer uniquement par le biais de grognement mais Reita semblait tous les comprendre, pour son plus grand bonheur.

    Les tours s’enchainaient, l’alcool s’accumulait et Hibari se sentait de moins en moins lucide. Seulement, l’ennui prenait place, il n’y avait pas d’action hormis ce qui se tramait sur le matelas du fond de la pièce. Ah, merde, il venait de perdre le tour… Bon ben… il réfléchit un instant, grâce à ses dernier moments de présence d’esprit et se mit en tête de retirer une de ses chaussettes, Reita prendrait ça comme il le voulait, non ce n’était pas vraiment une provocation, il n’oserait pas…

    Hibari s’étira puis reprit une gorgée de vodka afin qu’il puisse se détendre un peu plus, après tout, quitte à aller en enfer, autant s’y amuser, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reita, Kuroi

Reita

Humeur : Rrrrrrrrrh !

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] _
MessageSujet: Re: Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Icon_minitimeDim 11 Juil - 19:05

    Reita, complètement défait de ce qui ne le concernait pas dirretement, continua de jouer en regardant dans le vide avec une attitude relativement mécanique. Il ne se rendi donc compte que du départ d'Hisoka, mais en ancun cas de ce qu'il se dirigeait vers le désormais matelas d'Ikuto. Il était totalement absorbé par le jeu, mais n'arrivait pas à se sortir sa vision d'horreur de la partie de son esprit qu'il devait dédier à ce qui l'entourait. Il se retrouvait donc presque complètement autiste. Il continuait de décsendre les verres de vodka sans que son corps ou son mental n'en ressente les effets, à la manière d'un automate. Les effets de l'aclool, inconnus au bataillon. Yeah, en continuant comme ça, il allait gagner le pari haut la main. Jouer au poker en picolant, c'était quand même son meilleur atout. Ce en quoi il exellait - juste après la castagne et l'apréhension du futur. Franchement, il pensait pouvoir gagner. D'ailleurs, il venait de remporter un tour. Assez fier, il ne remarqua pas immédiatement que Akasen enlevait ses chaussettes. Quand son don lui montra que ça tournait en streap poker, le loup sursauta et élargit sa zone de perception du présent. C'était bien ça : le Mizuiro encore debout venait de changer le futur d'une façon que Reita n'aimait pas dutout. Il afuta son regard vers le fautif et lâcha froidement :

    - C'est quoi, ça ?

    Un semblant de panique pinça son esprit. Même en ayant une conviction remarquable de sa victoire, il ne voulait absolument pas courir le risque de se retrouver à poil face au mec d'une vision qui le répugnait d'une manière particulièrement violente. Sans s'en rendre compte, le blondinet changea d'attitude. Il pinça les lèvres, plissant l'oeil, perdit toute expression, croisa les bras sur sa poitrine, bref : il adoptait une posture défensive. A la base il avait très peu confiance en Akasen, un Mizuiro. Mais il avait incroyablement chuté dans le peu d'estime que Reita lui portait depuis cette maudite vision. Quelques semaines, un mois et demis à peine, et encore. Reita en frissona de dégout. Impossible de refaire passer ça en second plan. Il se torturait littéralement les méninges pour se concentrer ailleurs, mais ça ne fonctionnait qu'a moitié. De toute façon, son instinc lui disait de ne pas trop penser aux choses trop personnelles face à Akasen. Avoir l'esprit aussi embrouillé était censé devenir une défence.

    Il reprit son manège. Puisque la partie prenait des allures bien plus dangereuses, il devait mettre toutes les cartes de son côté ( sans mauvais jeu de mot ). Pour l'instant, son jeu était bon, mais pas assez. Cependant, s'il continuait de bluffer comme il le faisait, Akasen se couchait au prochain tour... Ah, plus maintenant. Quoique... Raaaaaah !! Mais qu'est-ce qu'il avait à être aussi indécis ?! C'était tellement pénible qu'il sentait son cerveau fumer. Il soupira et se recala dans sa chaise. Sa bouteille étant vide, il en attrapa une autre au hasard - du gin, à priori - et se servit plusieurs fois la dose indiquée. Il aurait dut avoir les joues rouges depuis un moment, vu la quantité d'alcool qu'il ingurgitait, mais boire ne l'euphorisait même pas. Ou alors, vraiment dans des proportions habituellement mortelles. En parlant de ça, voilà belle lurette qu'il avait terminé son oeuf, et il creuvait toujours la dalle. Il en attrapa un autre et le goba en deux bouchées. Tel qu'il était, il ne pouvait pas chercher le sel ou la mayo, ça lui demanderait trop de concentration et il perdrait le fil. Après quatre ou cinq nouveaux verres bien remplis - à ras-bord, en fait - il avala à nouveau quelque chose. Son estomac était un trou noir, comme on disait souvent, et il pouvait manger - et boire - non stop pendant plusieures heures.

__ "..." _____________________________________

« Monsieur Kurôkami, vous êtes hippopotomonstrosesquipedaliophobe »
« Quoi ?! NOOOOOON !! »


Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Reita02copie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hibari, Mizuiro

Hibari

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] _
MessageSujet: Re: Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Icon_minitimeLun 12 Juil - 0:37

  • Hibari savait pertinemment que Reita trichait grâce à son don, or, il était aussi complètement perturbé et perturbait ainsi Hibari à cause de ses émotions à la con. Résultat : il changeait tout le temps d’avis sur ce qu’il allait jouer par manque de concentration. L’histoire du strip poker c’était aussi une sorte de diversion afin de le déconcentrer un peu plus, ce qui avait l’air de bien marcher jusque là… à la question de son interlocuteur, Hibari étouffa un rire puis prit la parole de façon assez satyrique :

    - Tu courbes l’échine, t’as la trouille ?

    En effet, Hibari décelait aisément de la panique dans ces émotions, ainsi, il se sentait gêné à l’idée de se retrouver à poil devant lui… intéressant !! Les ressentis de ce gars étaient violents et il ne lui faisait vraisemblablement pas confiance, du moins pas des masses… de mieux en mieux, Hibari n’ôta pas son petit sourire en coin de son visage pourtant assez renfrogné d’habitude, cette situation, qu’il ne prenait pas au sérieux, l’amusait. Il avait pour habitude de vivre au jour le jour, il verrait bien comment tout ça se terminerais d’ici deux mois, voir un peu moins. Le blondinet avait opté pour une position défensive et l’estime qu’il avait pour notre jeune Akasen était visiblement en chute libre… Tant pis, c’était le dernier de ces soucis…

    Une fois de plus, Reita frissonna, de dégout certainement. En face, son vis-à-vis haussa les épaules. L’alcool avait commencé à répandre sa chaleur dans tout son corps, ce qui avait pour effet que maintenant, cette information, il l’avait mis en arrière plan et s’en foutait comme de sa première chemise… Oui, ça pouvait paraître fou, mais, ivresse, quand tu t’approches !

    Bref, tandis que son cheeeer partenaire de jeux, ou plutôt adversaire, se torturait l’esprit, Hibari, lui, finit sa bouteille de vodka d’une part, puis celle de rhum d’autre part. Il ne restait donc plus rien à boire pour notre jeune homme. Il piqua un dernier verre de gin afin de forcer l’égalité. Entre temps, il avait laissé son instinct le guidé, lui demandant de perdre jusqu'à ce qu’il soit en boxer afin d’avoir tout simplement moins chaud. A partir de là, il ne savait plus trop quoi faire, surtout qu’il serait trop bête de laisser Kurokami gagner si facilement, ainsi, il fit l’indécis et gagna ainsi pas mal de manche, troublant de plus en plus le voyant de part ses nombreux avis changeant. Ces derniers avaient d’ailleurs l’air d’énerver un tantinet Reita qui semblait avoir mauvais caractère. Hibari plissa les yeux puis dirigea son regard vers la fenêtre avant d’entendre du grabuge vers le matelas, Hisoka avait atteint sa destination et s’était achevé en finissant sa bière, ce qui suivit obnubila l’esprit d’Hibari un bref instant, puis, se disant que ça ne pouvait décemment pas être possible (plus vis-à-vis de Tsukiyomi que de son leader souvent assez euphorique suite aux effets de l’alcool). Il se re-concentra alors sur le jeu, faisant a nouveau perdre Reita qui ne savait plus ou donner de la tête, visiblement
    .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reita, Kuroi

Reita

Humeur : Rrrrrrrrrh !

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] _
MessageSujet: Re: Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Icon_minitimeLun 12 Juil - 15:32

    Jusqu'a un certain moment, Reita put se cramponer et reussir à gagner. Mais comme la situation s'inversa trop rapidement à son gout, il compris vite que Akasen n'était pas étranger à ses victoires. Rapidement, le futur ne cessa plus de changer. Malgré tous ces efforts, Reita finit par sombrer et perdi conaisance quelques secondes. En se réveillant, et surtout en sentant une perceuse déchiqueter son front, il prit la résolution de jouer à la loyale. Surtout lorsqu'un filet de sang s'arracha de sa gorge, en fait. Il convulsa légèrement. S'obstiner était comme avaler des lames de rasoir : c'était idiot, dangereux, et il n'en sortirait pas idemne. Toussotant un peu, il eut la bonne idée de faire passer ça avec du ruhm... Le résultat fut spectaculaire, et il grogna de douleur. Reprenant lentement sa respiration, il s'enfila suffisament de verre d'il-ne-savais-plus-trop-quoi pour ne plus avoir aucune sensation dans la gorge. Il refusait de perdre. Gagner n'était pas nécessaire, tant qu'il ne perdait pas. Ce Akasen le faisait serieusement chier. Il ne pouvait pas arréter de jouer à la barbarre ?

    Reita soupira, les coudes sur la table, se massant les tempes. Déjà, il sentait un poids s'élever de son esprit, ça le soulageait. Biiiien ! Jouer à la loyale était un peu délicat, mais après, c'était le but de base, non ? Hélas, plus ça allait, moins bien il s'en tirait. Petit à petit, il voyait ses vêtements s'empiler par terre. Heureusement qu'il avait des tonnes de couches, autrement il aurait perdu depuis un bail. C'était extrèmement désagréable, surtout pour sa fierté. Bref. Maintenant qu'il avait enlevé sa veste, sa chemise et son débardeur, il se retrouvait torse nu complètement affalé sur sa chaise, las, regardant ses cartes. Il lui restait encore son jean et son boxer, alors il n'avait pas intérêt à se laisser aller. Humm... En plus, la lumière donnait à sa peau une couleur encore plus blafarde que d'habitude, il avait l'air malade... Bah, au moins, ça masquait ses quelques cicatrices, blanc sur blafard, ça restait discret. Bon. Son jeu était plutôt minable, pour se coup, il ne lui restait plus que le bluff, en espérant qu'Akasen se couche... Ca foira. Adieu cher jean... maintenant, ils taient à égalité, mais aussi au point de "quitte ou double". En attrapant la bouteille de ruhm, Reita eut la fantasituqe surprise de découvrir qu'elle était vide. La suivante qui tomba sous sa main également, et Akasen se servait le dernier verre de gin.

    Soupirant encore mais pour une raison différente, Reita posa ses cartes face contre table et s'étira paresseusement avant de se laisser affaler de nouveau sur la table. Ah, s'il avait su, il aurait emmené du sake...


    - Hummm... J'crois bien qu'on a finit

    Regarda autour de lui, comme s'il cherchait quelque chose. Dans le coin d'ombre du matelas semblait se dérouler un étrange spectacle.... Il s'y attarda une seconde, mais l'improbabilité d'un tel évennement le fit s'en désintéresser. Bon, a part ça, il y avait le lit du propriétaire des lieux, deux trois meubles, bref, une chambre, quoi. Vu qu'Ikuto allait passer la nuit là, Reita se devait de rester également. Et vraisemblablement, il n'y avait aucun autre endroit ou dormir décement. Humm... De l'intance reflexion qui s'en suivit découla deux résultats : 1) il squattait le plumard d'Akasen; 2) il dormait par terre. En ce qui le concernait, il avait déjà fais son choix.

__ "..." _____________________________________

« Monsieur Kurôkami, vous êtes hippopotomonstrosesquipedaliophobe »
« Quoi ?! NOOOOOON !! »


Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Reita02copie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hibari, Mizuiro

Hibari

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] _
MessageSujet: Re: Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Icon_minitimeLun 12 Juil - 22:02

  • Visiblement, plus Reita insistait pour tenter de percevoir un futur clair et sûr, plus il en souffrait. Les émotions de Reita se mélangeaient avec les siennes dans sa tête, le faisant tiquer à chaque ressentit douloureux. Une drôle d’impression s’insinua en Hibari qui porta sa main droite à sa gorge dans un mouvement absent et mécanique. Visiblement, Reita avait mal à la gorge… Va savoir pourquoi… et pour le peu qu’Hibari s’en faisait actuellement… Le jeune homme laissa retomber sa main. Il n’y avait rien à faire, même si il se retrouvait en boxer, il avait chaud… trop de monde dans sa chambre, ça faisait un effet de serre. Hibari se leva en soupirant puis se dirigea vers la fenêtre. Il tira le store et ouvrit la fenêtre sur les deux battants. Il tourna la tête d’un quart de tour sur le côté et haussa un sourcil. Et bien décidément, ce cher Hisoka, s’en donnait à cœur joie… La réaction d’Ikuto au réveil promettait d’être fort intéressante…

    Hibari retourna sans tarder à la table basse et se laissa tomber sur son pouf. Il plongea son regard dans celui de Reita et le fixa un moment, sans penser à rien. Au fur et à mesure des victoires, le petit sourire en coin du jeune homme s’agrandissait, il ne pouvait s’empêcher de le voir ainsi s’énerver. Au poker, il faut garder son calme, en toute circonstance, dixit le très cher pôpa d’Akasen qui finit par détourner le regard. Les couches de fringues du jeune homme s’étalaient par terre, il y en avait pas mal… Il avait du prévoir que ça finirait ainsi et donc, il n’espérait pas se retrouver en petite tenue. Or, c’est ce qui arriva finalement, les laissant ainsi tout deux à égalité (même si on pouvait considérer qu’Hibari avait gagné en comptant le nombre de couche de fringues que notre jeune homme avait fait ôter au Kuroi. Mais bon, de toute façon, pour le peu qu’Hibari en avait à faire… Kurokami semblait agacé, son orgueil en avait il prit un coup ? Peut-être, non, c’était certain…

    A bien y regarder, le « voyant » avait une peau pâle, encore plus avec la lumière de la pièce. Hibari ne se gêna pas pour pousser un peu plus loin l’observation, fronçant les sourcils pour mieux voir. Des cicatrices ? Il n’en était pas sûr, c’était à peine visible et que sur certains points, le jeune Mizuiro finit par abandonner, de toute façon, c’était juste pour tuer le temps. Et puis, tout le monde ne pouvait pas avoir la chance qu’il a eut lors de cette foutue guerre de clan : il n’avait reçu aucune blessure provoquant des cicatrices. Il ne lui restait aucune séquelle physique, juste le trouble de voir des jeunes s’entre tué et de devoir en faire partie… Hibari projeta au loin ses sombres pensés puis revint sur terre, dans sa chambre.

    Kurokami avait posé ses cartes sur la table, face cachée et s’étirait, déclarant qu’ils avaient finit¸ probablement… Hibari ne prêtait plus vraiment attention au jeu. Reita regardait autour de lui, il cherchait quelque chose vraisemblablement.

    Léger tap tap se faisait entendre sur le store, il pleuvait dehors. Aussi étrange que cela pouvait paraître, il aimait la pluie, elle lui permettait de réfléchir pleinement, sans penser à rien d’autre. Hibari se dirigea vers la fenêtre puis la ferma avant de se diriger vers le lit. Il doutait que ce cher Kuroi au mauvais caractère souhaitait l’y rejoindre, mais bon, il ne l’en empêchait pas non plus… Il lança un oreiller à Kurokami et lui proposa une couverture, au cas où… De toute façon, Le choix était déjà fait dans la tête de cet énergumène. Par politesse, Hibari lui proposa tout de même le lit, puis il se cala contre le mur et tenta, en vain, d’ignorer ce qui se passait à l’autre bout de sa chambre… Hisoka avait intérêt à le dédommager pour cette foutue soirée… On pu alors entendre Hibari grogner, visiblement mécontent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reita, Kuroi

Reita

Humeur : Rrrrrrrrrh !

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] _
MessageSujet: Re: Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Icon_minitimeLun 12 Juil - 22:38

    Akasen se dirigea vers son lit. Oui, quoi de plus normal quand on voulait se coucher. Mais, Reita, ça l'énervait... Raaah ! Dormir par terre ! Ce n'était pas pire que coucher dehors, et il avait déjà expérimenté. Mais merde, quand même. Quelque chose filant vers lui capta son attention et il l'attrapa au vol. Un oreiller ? Reita eut un vague signe de reconaissance de la tête, mais déclina l'offre de la couverture. Il était trop fier. Et puis, il désirait éviter le plus possible les contacts, quels qu'ils soient, avec Akasen. Ah, l'enfoiré. Il avait le culot de lui proposer son lit. Pour toute réponse, Reita se coucha, l'oreiller sous la tête - quand même - dos à lui. Connard. Ah, et puis il allait faloir qu'il agrandisse son lexique d'insultes, histoire de pouvoir varier un peu, parce qu'il sentait qu'il n'allait pas avoir la paix de si tôt.

    Fuck off, il pleuvait ! Mais qu'est-ce que c'était que cette journée à chier qui se terminait dans la piaule d'un Mizuiro par temps de pluie ?! D'instinct, Reita esseya de se rapprocher encore plus du sol. Et en plus, il y avait des échardes dans le parquet... En boxer su ce sol pendant une nuit, il allait finir en hérisson. D'un geste plus lent et plus prudent que nécésaire, Reita s'empara de ses vêtements et entreprit de les renfiler. La chose n'était pas vraiment des plus aisées vu qu'il se maintenait toujours à raz du sol. Maudite soit la pluie. Comment de l'eau tombant du ciel pouvait-elle être naturelle ? Aïe ! Putain de parquet... A quelques mètres, il entendit le lit grincer. Mon Dieu, dire qu'Akasen devait dormir là dedans tous les week ends, et les vacances... Que la vie de prolétaire devait être dure ! Aïe... Mais fuck off !

    Il eut une vision à ce moment précis. Il sentit son oeil valide se retourner dans son orbite et perdit la vue au profit de la vision. Quelques jours. Yoko-san allait et venait presque frénétiquement à la recherche de quelque chose, une chose qu'elle ne trouvait pas. Reita sentait son inquiétude et son empressement. Enfin, elle mis la main sur l'objet de sa quête : un parapluie. Un sentiment d'urgence se fit sentir, et Yoko-san courut vers la porte d'entrée... Trop tard. Il ne savait pas exactement pourquoi, mais la gouvernante aurait absolument dut remettre se parapluie à quelqu'un, quelqu'un de la maison qui ne pourrait plus y entrer avant un certain temps. Ou plutôt, un temps certain. La vision s'arréta là, et Reita la consigna dans son carnet, le plus précisément possible. Il lui sembla alors que son don gagnait en puissance. Il y avait plus d'émotions, plus de détails, comme s'il était à la place de la personne, tout en la voyant d'un point de vue totalement exterieur...

    Il réfléchit à ça un long moment, puis la vision de ce qu'il était censé ressentir bien plus tard pour ce foutu Akasen lui revint à l'esprit. C'était un exellent éxemple, car il s'était clairement vu lui-même, dans les toilettes masculines du lycée, la tête sous le robinet d'eau froide... Il avait ressenti un immence déséspoir, et surtout, beaucoup de dépendance. Le prie, finalement, n'était pas qu'il soit amoureux d'Akasen à en creuver, mais qu'il le soit et qu'il doive vivre avec alors que, vraisemblablement, ce n'est pas réciproque. Fuck off.

__ "..." _____________________________________

« Monsieur Kurôkami, vous êtes hippopotomonstrosesquipedaliophobe »
« Quoi ?! NOOOOOON !! »


Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Reita02copie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé,

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] _
MessageSujet: Re: Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Le temps des explications [Ikuto, Reita, Hibari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: En Ville :: Quartier Est :: Lotissement Mizuiro :: Pavillon Akasen-
Sauter vers:

Nos logos   Demandes