Vous êtes en retard, Invité, une heure de colle !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez|

La solitude : une mission impossible à Shizuka [L]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Hisoka, Admin Leader MizuiroAdmin Leader Mizuiro

avatar

Humeur : Intrigué

MessageSujet: La solitude : une mission impossible à Shizuka [L] Mar 15 Juin - 18:07

    Hisoka aimait être seul par moments. Bien sûr, il aimait son clan, il aimait les moments passés avec cette immense famille. Mais il n'y avait rien de tel qu'un peu de tranquillité pour se délasser. Pour cette tranquillité, Hisoka n'hésitait pas à contourner le règlement, et à venir discrètement sur le toit. Il se doutait bien qu'il n'était pas le seul à le faire, mais il n'avait encore jamais été dérangé ici. En même temps, il ne venait pas souvent - seulement lorsqu'il ne trouvait aucun coin tranquille ailleurs. Il n'aimait pas s'attirer des emmerdes, alors si il pouvait éviter les lieux interdits, il le faisait.

    Là, c'était la fin d'après-midi. Il venait de faire une rencontre plutôt intéressante : Hayate Yuki. Élève de terminale, et Mizuiro depuis peu. Depuis quelques heures à peine à vrai dire. Hisoka ne regrettait pas son choix, il était persuadé que le jeune homme ne le décevrait pas. Ses intuitions étaient souvent fondées, mais il faudrait quand même garder un œil sur lui pendant quelques temps.
    Assis en tailleur à même le sol, perdu dans la contemplation du paysage qu'offrait le toit du lycée, il profitait du calme et de la douceur ambiante. Le temps était idéal pour lui. Ni trop chaud, ni trop froid, un soleil effacé et un vent léger. Le leader savourait ce moment de sérénité avant le repas du soir... Il n'était pas pressé de retrouver les lycéens bruyants, leurs conversations animées et le tintement des couverts. Présenté de cette façon, on croirait avoir à faire à un grand-père acariâtre, mais il ne fallait pas se méprendre : Hisoka aimait les repas passés avec ses amis. De toute façon, Shizuka était sa maison, et les Mizuiro's étaient sa famille.

    L'adolescent fut cependant troublé par un bruit plus proche que la rumeur ambiante de la ville. Un bruit de pas qui provenait très certainement des escaliers menant au toit. Il laissa échapper un soupir. Chose qu'il n'aurait jamais fait un présence de quelqu'un, mais puisqu'il était seul il pouvait se laisser aller. Enfin, il ne serait bientôt plus seul. N'y avait-il vraiment aucun endroit où l'on pouvait être tranquille dans cet établissement ? Si ça continuait ainsi, il allait devoir aller se cacher dans un placard à balais au fin fond du lycée pour avoir la paix. Et le point de vue serait nettement moins joli.
    Il se releva, prêt à accueillir le (la ?) nouveau (-elle) venu(e). Il n'y avait qu'un seul accès au toit, il allait donc être obligé de croiser la personne en question à un moment ou à un autre. Alors autant attendre ici. Tant que ce n'était pas Dômoto Ren... De deux ans son aînée, cette nana était la fille de la directrice, mais aussi une des chargés de discipline. Et elle ne portait pas les leaders dans son cœur.

    << On verra bien. >> se dit-il en croisant les bras nonchalamment.

__ "..." _____________________________________



« JUST STAY WHERE YOU ARE, LET YOUR FEAR SUBSIDE
JUST STAY WHERE YOU ARE IF THERE'S NOTHING TO HIDE »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikuto, Admin - KuroiAdmin - Kuroi

avatar

Humeur : Blasée

MessageSujet: Re: La solitude : une mission impossible à Shizuka [L] Mar 15 Juin - 22:18

    [ Ca se passe quelques heures avant mon RP avec Ren, la même journée ]

    Ikuto se figea. Il eut un haut-le coeur et fronça le nez comme un chat écoeuré par une odeur trop forte. A l'instant, là...? Il se mordi la lèvre. On l'observait ? Oui, chaque fois qu'il se sentait observer, tous ses sens se tournaient dans la dirrection du curieux... Ce coup d'instinct venait de l'arracher violenment de ses pensées, mais surtout avait geler quelque chose en lui. Comme d'habitude. Le Kuroi laissa sa tête se renverser en arrière avec un soupir de frustration. Il était, là, tout de suite, comme un drogué à la morphine qui venait de voir s'enfuir sa dose et qui ne pouvait pas lui courir après - justement à cause de l'observateur. Il frissona d'une colère sourde et soudaine. Pourquoi y avait-il quelqu'un sur le toit alors que les cours avaient encore lieu et que c'était interdit d'accès, élèves et personnel compris ? Des Shiori's ? Non, il les aurait reconnu. Ren ? Trop à cheval sur le règlement. La directrice ? Un autre soupir. D'un geste las, Ikuto tira un chewing gum bleu de la poche de sa veste et l'enfourna. En mâchouillant, il se rendit conte que la personne de l'autre côté de la porte était tournée face à lui. Pourquoi ? Parce que vue la topograhie du toit, ils auraient de toute façon été amenés à se retrouver face à face. Qui se tournait vers une personne quand elle arrivait ? Qui attendait patiement, immobile, qu'elle fasse son entrée ? Shin, déjà, mais ce n'était pas lui. Il était la seule personne que Ikuto pouvait identifier les yeux fermés à plusieurs dizaines de mètres. Kawaru ? Oui, mais peu probable, de ce qu'avait noté le Kuroi, il évitait les lieux interdits comme celui-ci. Un civil ? Certainement. Ikuto ne les conaissaient pas et ne s'y intéressait pas, donc il pouvait s'agir d'une personne jamais rencontrée. Nouveau frisson. Non, si ç'avait été ça, il l'aurait sut depuis le début. Peut-être une personne sans intérêt avec laquelle il avait discuté plusieurs fois... Quel mystère pour pas grand chose, en fin de compte. D'un geste vif, il ouvrit la porte avec tant de violence qu'elle frappa le mur en retour.

    - TOI ! Qu'est-ce que tu fout ...!

    Kawaru Hisoka

    - ... là alors que...

    Ikuto prit sa tête dans ses mains avec une lassitude à fendre l'âme

    - ... les cours sont pas terminés, bonjour, Kawaru, belle journée, hein...

    Il resta un moment comme ça, la tête plongée dans ses mains pleines de doigts, puis eut un soupir blazé - blazé de lui-même qui ne pouvait pas faire la différence entre un pauvre civil et Kawaru Hisoka - puis se redressa et toisa se dernier avec l'embaras d'une personne qui ne sait pas quoi faire d'un objet encombrant. Tu parles d'une entrée... Heureusement qu'il n'en avait cure, sinon ç'aurait put lui sapper le moral. Bon, déjà, pourquoi Kawaru était-il là ? Que diable venai-il faire dans le seul et dernier endroit - en dehors de sa chambre dont le papier peint commençait à devenir morbide - où Ikuto espérait trouvé un peu de tranquilité ? La question se répondait elle-même. Il pinça les lèvres une fraction de seconde. Ils avaient "discuté", récement. Le Kuroi respectait son homologue Mizuiro en tant que personne, qu'élève et que Chef de Clan. Mais il se méfiait du potentiel allié - ou traître - qu'il était également. Depuis peu il essayait de décrypter son comportement et sa façon de penser, qui s'étaient révélés relativement proche des siens. Cependant, il n'aurait pas soupçonné que Kawaru aille sur le toit à cette heure. Il ne séchait jamais, était rarement malade, donc il avait finit sa journée. C'était un élève serieurx : pas de devoir important ou urgent. Il était sociable mais savait apprécier la solitude et la tranquillité qu'elle offrait à sa juste valeur : les autres endroits suceptibles d'être calmes avaient été envestis. Finalement, Ikuto retombait sur ses pattes. Il eut un bref sourire, qui sonnait incongru aux vues de son attitude pour le moins originale depuis son arrivée sur le toit.

__ "..." _____________________________________


« C'est quoi, ce tas de viande, là bas ? »
« Le dernier dissident, pourquoi ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shizuka.exprimetoi.net
Hisoka, Admin Leader MizuiroAdmin Leader Mizuiro

avatar

Humeur : Intrigué

MessageSujet: Re: La solitude : une mission impossible à Shizuka [L] Mer 16 Juin - 9:39

    Tiens, les bruits de pas avaient cessés. La personne devait s'être stoppée devant la porte du toit. "Super, et moi je vais rester la comme une potiche pendant combien de temps avant qu'il se décide à rentrer ?" Même Hisoka avait parfois ce genre de réflexion, sauf qu'il ne le laissait pas paraître. De toute façon, il n'eut pas longtemps à attendre. La porte s'ouvrit avec fracas, et une voix (visiblement... mécontente) se fit entendre.
    Hisoka assista à l'entrée, disons, détonante de Tsukiyomi Ikuto, qui se calma rapidement en voyant en face de qui il se trouvait. Il n'était certainement pas effrayé par Hisoka mais plutôt las de voir qu'il ne pourrait pas être seul sur le toit en virant son occupant. Comme ça, ils étaient deux. L'attitude du Kuroi était presque comique, il avait l'air de ne pas trop savoir quoi faire de lui.

    Bon, à part ça, le leader Mizuiro n'était pas vraiment surpris de tomber nez à nez avec Tsukiyomi. Contrairement à lui, il n'allait pas souvent en cours. Et le règlement devait être une blague, pour lui. Et il aimait être tranquille, aussi. Bref, tant de raisons qui expliquaient la présence du Kuroi ici.

    — Tsukiyomi. Décidément, on ne se quitte plus.

    Hisoka avait presque envie de lui parler. C'était un adolescent intéressant, et il le traitait comme son égal. Il ne ressentait aucun mépris envers lui, c'était juste qu'il s'en méfiait. Parce que c'était quelqu'un de mystérieux, et que le leader avait du mal à lire en lui. Enfin, ça s'arrangerait avec le temps, si ils continuaient à se croiser aussi souvent.
    Le Mizuiro tira un paquet de cigarettes de sa poche, et se servit. Pendant qu'il l'allumait, il jeta un regard à Ikuto. Il ne lui avait pas proposé de prendre une clope, mais vu que celui-ci avait à peine le droit de manger, c'était fort probable que fumer une cigarette soit considéré comme un crime majeur. Hisoka ne fumait pas souvent. En l'occurrence, c'était pour se donner une contenance. Il n'allait pas rester les bras croisés indéfiniment. Et puis, il se serait bien rassis, mais Tsukiyomi était debout, alors c'était hors de question. Ce n'était pas comme si ils étaient potes, non plus.

__ "..." _____________________________________



« JUST STAY WHERE YOU ARE, LET YOUR FEAR SUBSIDE
JUST STAY WHERE YOU ARE IF THERE'S NOTHING TO HIDE »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikuto, Admin - KuroiAdmin - Kuroi

avatar

Humeur : Blasée

MessageSujet: Re: La solitude : une mission impossible à Shizuka [L] Mer 16 Juin - 12:05

    - Tsukiyomi. Décidément, on ne se quitte plus.

    Ikuto glissa les mains dans ces poches. Kawaru venait d'exagérer la réalité. De l'humour ? Plustôt du sarcasme. Inhabituel, surtout venant du Mizuiro.

    - J'te l'ai dit, non ? T'es trop beau gosse pour que je te laisse tout seul...

    Kawaru tira une cigarette et l'alluma. Celui-ci le regarda faire avec beaucoup d'attention. Depuis quand fumait-il ? Les cigarettes ne représentaient pas la même chose pour le Mizuiro que ses chewing gum pour Ikuto, car il ne lui en proposa pas. Pourquoi fumait-il ? Humm... Il était toujours debout. Pourquoi ? Ikuto fit une bulle bleue et eut une illumination quand elle éclata. Avec un petit sourire satisfait, il s'étira lentement. Il s'avença de quelques pas et, une fois contre le mur le plus proche et s'y adossa, anvant de le laisser tomber souplement et en silence. Après quoi il tourna la tête vers son interlocuteur, non sans ce même sourire qui avait pris une tournure plus amusée. Ikuto autait parié ses deux mains que Kawaru ne fumait pas. Donc il ne fumait pas. Sauf à de rares occasions, dont celle-ci faisait partie. Voyons... Il se trouvait en présence d'un Kuroi important ( = ennemi potentiel ? ), alors qu'a priori il était venu ici pour être seul... Hummm... Se donnait-il une contenance ? Probable. En tant que personne, Kawaru était très intéressant, surtout du point de vue de Ikuto. Bon. Pourquoi cherchait-il à se donner une contenance ? Ce genre de chose échappait totalement au pouvoir de compréhension du malade présumé. C'était exactement ce qu'il ne ferait jamais pour la simple et bonne raison qu'il se fichait pas mal d'être actif ou non. De toute façon, il passait la majorité du temps à l'état de simple esprit, incapable d'interagir avec son environnement. Essayer de comprendre ça était un véritable défis pour lui. Au bout de quelques secondes de son silence glauque et si apprécié, il se prit à nouveau la tête dans les mains et, fermant les yeux, eut un genre de grognement, proche de celui d'un chat en colère.

    - Kawaru, tu es un casse-tête !

    Il les rouvrit immediatement et s'immobilisa totalement dans sa dernière position. Que venait-il de dire ? Que Kawaru était un casse-tête. C'était vrai, mais pourquoi l'avait-il dit à voix haute ? Il réalisait petit à petit qu'il venait d'avouer être en difficulter devant quelque chose. Laissant tomber ses mains par terre, Ikuto dévoila un visage aussi choqué que s'il avait vu à l'instant un proche décédé danser le rock.

    - Ah merde...

    "Il fait une rechute ? Un arrêt cardiaque ?" Voilà ce qu'on était tenté de penser à le voir. Franchement versatile, il avait un monde à l'interieur de sa tête et se suffisait à lui-même ( d'où son narcissisme aigüe qui l'empêchait d'être attiré par une autre personne ). Il pouvait presque faire une conversation tout seul, et passait tout son temps dans le plus sinistre des silences. A force de ne pouvoir emettre aucun son... Il avait prit l'habitude. A présent il avait l'air perdu dans le vague, mais était à l'affu du moindre mouvement ou son. Il se sentait observé. Tous ses sens étaient tournés vers le curieux.

__ "..." _____________________________________


« C'est quoi, ce tas de viande, là bas ? »
« Le dernier dissident, pourquoi ? »




Dernière édition par Ikuto le Mer 16 Juin - 13:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shizuka.exprimetoi.net
Hisoka, Admin Leader MizuiroAdmin Leader Mizuiro

avatar

Humeur : Intrigué

MessageSujet: Re: La solitude : une mission impossible à Shizuka [L] Mer 16 Juin - 13:05

    On aurait pu comparer les bulles de chewing-gum que faisaient constamment Ikuto à la fumée que recrachait Hisoka. Mais en fait, c'était pas du tout la même chose. Tsukiyomi avait l'air d'être en permanence en train de mâcher un chewing-gum. Par automatisme ou par provocation ? Un peu des deux certainement. Le leader, quant à lui, ne fumait ni par habitude ni pour provoquer qui que ce soit. Et surtout, pas très souvent. Il n'y avait pas grand monde qui l'avait déjà vu une cigarette à la main. Ça arrivait en général lorsqu'il était seul avec quelqu'un, et encore. Mais à voir le Kuroi mâchouiller et le Mizuiro fumer, on aurait pu se dire que les deux étaient semblables.
    En tout cas, Tsukiyomi était vraiment intelligent. Enfin... Intelligent n'était peut-être pas le mot idéal, c'était un peu plus complexe que ça, mais le Kuroi avait compris pourquoi Hisoka restait debout. Et il s'était assis, de façon tout à fait naturelle. Le leader hésitait cependant à se laisser tomber au sol lui aussi. Ça faisait plutôt intime, de papoter en étant assis en face de quelqu'un sur le toit du lycée, non ?
    Tsukiyomi ne lui laissa pas le temps de se décider.

    — Kawaru, tu es un casse-tête !

    Silence. Un ange passe.

    — Ah merde...

    Un individu extérieur aurait pu se demander lequel des deux était le plus choqué. Bon, ça se voyait plus sur Tsukiyomi, mais Hisoka était tout aussi surpris. Il finit par s'asseoir par terre lui aussi, et sans réfléchir cette fois. La situation était vraiment étrange.

    << Et c'est lui qui dit ça... Je pourrais dire la même chose de lui ! >>

    Bon, et maintenant, il faisait quoi ? Il se retrouvait seul sur le toit avec un Tsukiyomi Ikuto choqué par ses propres paroles. Il aurait pu juste partir en silence et le laisser la, mais non, il s'était assis. Voilà ou ça le menait de ne pas réfléchir... Et dans la continuité des actions non réfléchies, il laissa un sourire apparaître sur son visage. Ce mec était vraiment particulier, et voila qu'il avait eu raison de la première barrière du leader. Ça faisait un point partout. Tsukiyomi avait montré une faiblesse, Hisoka aussi.

__ "..." _____________________________________



« JUST STAY WHERE YOU ARE, LET YOUR FEAR SUBSIDE
JUST STAY WHERE YOU ARE IF THERE'S NOTHING TO HIDE »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikuto, Admin - KuroiAdmin - Kuroi

avatar

Humeur : Blasée

MessageSujet: Re: La solitude : une mission impossible à Shizuka [L] Sam 19 Juin - 21:58

    Après s'être rapidement remis de son état de choque, Ikuto put s'amuser de ce qu'il voyait : Kawaru Hisoka, assis en face de lui, affichait un petit sourire. Surpris, le Kuroi cligna plusieurs fois des yeux pour être sûr de ne pas halluciner. Même à ce genre de distance, ça lui arrivait... Enfin, pas maintenant. Tel qu'il était maintenant, ce n'était pas possible. Bref. Qui l'eut crut, deux ennemis naturels se trouvaient tranquillement installés sur le toit du lycée, grillant une clope et mâchouillant un chewing-gum. Ils avaient presque l'air de deux bons potes. Ikuto soupira avec un rictus nostalgique. Il y eut un silence. Le genre de silence mortuaire que trainait Tsukiyomi depuis longtemps maintenant. Celui-ci fit son habituelle bulle de Malabar menthe-myrtille-cassis ( Une edition unique, Ikuto détenait le seul paquet existant au monde. Le goût n'était pas fantastique, mais la couleur, si ! )

    - Au fait, Kawaru... Quoi de neuf au lycée ?

    La même question que la dernière fois qu'il s'étaient croisés. Juste histoire de voir... humm, dison l'évolution psychologique du leader Mizuiro. La dernière fois, il lui avait spotanément parlé des Clans. Qu'en serait-il cette fois ? Ikuto attendit la réponse de son interlocuteur en silence, puis le laissa griffer l'ambiance à nouveau. La tête en arrière, il ferma les yeux et soupira. Il y avait une trace de regret dans toute son attitude.

    Une sonnerie grâve retenti. Le visage d'Ikuto se crispa d'un soudain énervement. La sonnerie continua de se faire entendre, malgré le grondement qui s'élevait de la gorge du pseudo malade, qui finit par décrocher.


    - Quoi ?!...Quoi ?

    Son visage se décomposa.

    - Qui ?!... Comment ça, t'en sais rien ?! Nan mais attends... Attends... Oh ! Ta gueule, je parle ! C'est pas la peine de m'appeler si tu l'a pas chopper ! Quoi ?!

    Cette fois, Ikuto devint presque blême. Il tourna la tête vers Kawaru avec une inquiétude fichée.

    - Impossible. Parce que, à priori c'est impossible.

    Ikuto roula des yeux exédés.

    - Tiens-toi au courant ! Il y a un cessez-le-feu avec les Mizuiro's... Raaah, laisse tomber ! Kawaru Hisoka est à côté de moi, je lui en touche deux mots. Toi, tu ne rentre pas sans la peaux de ce mec... Ok, alors au moins son nom ou sa photo. Pigé ? Bien.

    Ikuto soupira avec un grondement semblable au précédant, et reprit sa position ( la tête en arrière, les yeux fermés. Petit à petit, il se détendit. Rangeant son portable dans sa poche, il laissa passer quelques secondes. Il avait une confiance relativement importante en Kawaru. Grâve erreur, sans doute, surtout d'après sa conversation ( son enguelade ) téléphonique avec ce cher subordoné. Tout gérer comme, ça c'était pas bon pour sa "santé fragile". C'était pas tout ça, mais il devait "en toucher deux mots" au leader...

    - Que fait ton Clan, ces derniers temps ?

    Qu'est-ce qu'il pouvait mépriser l'idée de questionner Kawaru sur les Mizuiro's... Cela dit, il croirait toujours plus volontiers ses Kuroi's que n'importe qui d'autre. Si on lui disait avoir cru reconnaître quelqu'un, Ikuto le croyait. De toute façon, obtenir la vérité était un jeu d'enfant pour lui. Il pinça les lèvres. Tout le temps qu'il avait passé à essayer de profiler Kawaru n'avait pas été vain. Il comprenait une majorité de ses actes et parvenait à en anticiper certain. Dont la demande d'alliance entre l'Est et l'Ouest. Elle n'avait rien d'une manoeuvre douteuse. Humm... Encore un casse-tête, encore des futures heures de cours séchées ratées en perspective...

__ "..." _____________________________________


« C'est quoi, ce tas de viande, là bas ? »
« Le dernier dissident, pourquoi ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shizuka.exprimetoi.net
Hisoka, Admin Leader MizuiroAdmin Leader Mizuiro

avatar

Humeur : Intrigué

MessageSujet: Re: La solitude : une mission impossible à Shizuka [L] Dim 20 Juin - 0:13

    Hisoka aurait bien voulu répondre à Ikuto. Il était en train de réfléchir à ce qu'il allait dire (comme d'habitude à vrai dire) lorsqu'une sonnerie de portable l'interrompit. Celui de Tsukiyomi visiblement. Ikuto décrocha. Et au fur et à mesure que la conversation avançait, l'esprit de Hisoka devenait de plus en plus agité. Merde, c'était le mot adéquat. Il n'avait pas tout compris, évidemment puisqu'il n'avait que la moitié de la conversation. Mais d'après ce qu'il avait saisi, il y avait un problème entre les Kuroi's et les Mizuiro's. Et ça, ça n'arrangeait pas du tout ses affaires, surtout que l'altercation semblait avoir été provoquée par un de ses membres. C'était juste anormal. Le cerveau du leader bouillonnait. Qui, et pourquoi ?

    — Que fait ton Clan, ces derniers temps ?

    Merde. Tsukiyomi ne l'agressait pas, il n'avait d'ailleurs pas l'air de trouver la situation normale non plus à vrai dire. Mais il était du côté des Kuroi's, c'était donc évident qu'il doute de lui suite à ce coup de fil. En tout cas, la question du Kuroi confirmait ses doutes. Il y avait un problème.

    — Écoute Tsukiyomi, c'est juste impensable. J'ai pas tout suivi, mais il est impossible qu'un Mizuiro ait décidé d'agir sans m'en parler, et encore moins contre des Kuroi's.

    Il s'affolait trop. Du concret, il fallait du concret, puis il prendrait une décision. Si un Mizuiro avait agit de son propre chef, en allant à l'encontre de tous les principes du clan, et surtout à l'encontre de l'alliance Kuroi/Mizuiro, il devait lui parler sur le champ. Et certainement l'exclure définitivement. Il était peut-être zen mais il ne pouvait pas passer l'éponge sur un tel incident. Bien, d'abord, demander des précisions à Tsukiyomi.

    — Dis moi qui est soupçonné, et ce qu'il s'est passé. J'irai le voir personnellement pour vérifier si il est impliqué dans quelque chose. Et si oui, crois-moi, je sévirais. Je n'ai pas la moindre envie de foutre en l'air de longues négociations à cause d'une seule personne et je pense que tu le sais.

    Ce qui tracassait le plus le leader, c'était de savoir que si les informations que venaient de recevoir Tsukiyomi s'avéraient justes, quelqu'un lui avait désobéi. Et vu comme les Mizuiro's étaient soudés, c'était impossible. D'où la tempête qui se déchaînait dans le cerveau de l'adolescent. La cohésion du clan faisait tout, elle ne devait pas être ébranlée.
    Il espérait de tout cœur que le Kuroi se soit trompé. Que ce soit juste quelqu'un ressemblant à un Mizuiro qui était impliqué. Sinon... Mais putain, c'est juste pas possible !

__ "..." _____________________________________



« JUST STAY WHERE YOU ARE, LET YOUR FEAR SUBSIDE
JUST STAY WHERE YOU ARE IF THERE'S NOTHING TO HIDE »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikuto, Admin - KuroiAdmin - Kuroi

avatar

Humeur : Blasée

MessageSujet: Re: La solitude : une mission impossible à Shizuka [L] Dim 20 Juin - 12:05

    - Écoute Tsukiyomi, c'est juste impensable. J'ai pas tout suivi, mais il est impossible qu'un Mizuiro ait décidé d'agir sans m'en parler, et encore moins contre des Kuroi's.

    Ikuto frissona. Kawaru, à l'instant, n'était-il pas entrain de... paniquer ? Effrayant. La force des Mizuiro's était leur coalition. Ils étaient si soudés qu'ils vivaient collés les uns aux autres ( métaphore d'Ikuto ). Que se passait-il ? ?

    - Dis moi qui est soupçonné, et ce qu'il s'est passé. J'irai le voir personnellement pour vérifier si il est impliqué dans quelque chose. Et si oui, crois-moi, je sévirais. Je n'ai pas la moindre envie de foutre en l'air de longues négociations à cause d'une seule personne et je pense que tu le sais.

    Ikuto ferma - encore - les yeux, avant de les rouvrir. Il avait relativement confiance en Kawaru, mais ne le trouvait pas assez méfiant. Une taupe ? Humm... Très très très peu probable. Ou alors... Pfff, depuis quand Ryusei était intelligent ? Nan, mais chez les Akai's ? Qu'est-ce que c'était que cette merde ? Ikuto serra les dents et demanda à Hisoka de patienter d'un geste de la main : il dégainait à nouveau son portable. Compasant un numéro, il attendit que quelqu'un décroche, c'est-à-dire pas longtemps, car quand un Kuroi voyait son numéro il se grouillait de répondre.

    - Shin... Shin a disparut. Je prends la tête du Clan en attendant qu'il revienne, fais passer le message. Les informateurs l'ont vu se faire pieger par des gars qui ressemblaient à des Mizuiro's, mais c'est très probablement un coup monté contre eux et nous. N'en parle qu'aux Kuroi's, évidement, et surtout tenez-vous sur vos gardes. Arrange toi pour que Dômoto et les autres leaders n'en sachent rien, c'est essentiel. J'ai Kawaru sous la main, on en discute lui et moi. Dépêche-toi

    Il ne laissa pas le temps à son interlocuteur d'en placer une et raccocha. Puis, il se tourna vers Hisoka et, l'air grâve, lui fit un rapport de ce qu'il pensait être essentiel.

    - Crois-le on pas mais je te fais... relativement confiance. Comme tu l'a compris, Shin a disparut. L'appel que j'ai reçu venait d'un informateur, il l'a vu tomber dans un piège mené par un mec qui ressemblait à un Mizuiro. J'attends son nom ou sa photo

    Ikuto s'était renfrogné. Il y croyait volontier, à l'histoire du coup monté. Mais qui serait 1) assez malin pour imaginer ça ? 2) assez bête pour croire berner longtemps les informateurs Kuroi's ( qui n'avaient que ça à faire de leur journées et qui donc le faisaient trèèèès consciencieusement ) ? Sont grondement devint plus sourd, plus proche du feulement félin. Il réalisait de plus en plus : Shin, le leader Kuroi, le symbol de son Clan, accessoirement le second chargé de dissipline, avait purement et simplement disparut. Il ne lui arriverait rien tant qu'il pourrait parler, mais ça ne rassurait pas Ikuto.

__ "..." _____________________________________


« C'est quoi, ce tas de viande, là bas ? »
« Le dernier dissident, pourquoi ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shizuka.exprimetoi.net
Hisoka, Admin Leader MizuiroAdmin Leader Mizuiro

avatar

Humeur : Intrigué

MessageSujet: Re: La solitude : une mission impossible à Shizuka [L] Dim 20 Juin - 15:13

    Ikuto passait un autre coup de téléphone. Hisoka patientait, toujours très perturbé. De l'extérieur, il avait juste l'air un peu soucieux, mais en réalité c'était bien plus que ça.

    — Shin... Shin a disparut. Je prends la tête du Clan en attendant qu'il revienne, fais passer le message. Les informateurs l'ont vu se faire pieger par des gars qui ressemblaient à des Mizuiro's, mais c'est très probablement un coup monté contre eux et nous. N'en parle qu'aux Kuroi's, évidement, et surtout tenez-vous sur vos gardes. Arrange toi pour que Dômoto et les autres leaders n'en sachent rien, c'est essentiel. J'ai Kawaru sous la main, on en discute lui et moi. Dépêche-toi

    Alors là... ça dépassait encore ce à quoi il s'était préparé. Shin... Kaido Shin avait disparu. Bordel, mais comment un leader pouvait disparaître comme ça ? Surtout Kaido. Hisoka le respectait réellement, c'était pas comme si Ryusei s'était évaporé dans la nature, là on parlait tout de même de Kaido Shin.
    L'adolescent était cependant conforté dans son idée. Des Mizuiro's n'auraient pas pu faire ça. Pas sans qu'il soit au courant. Tout d'abord parce que même si il avait de bons éléments, le combat n'était pas le point fort des Mizuiro's. Et les bons éléments en question étaient ses plus proches subordonnés. Et ensuite parce que son clan était le plus soudé de tous. Qu'un membre ait décidé d'agir en électron libre, c'était possible à la limite. Mais que plusieurs Mizuiro's aient tendu une embuscade sans qu'il entende des échos de cette action, ça ne l'était PAS. Il y avait forcément un coup monté derrière tout ça. Mais la disparition de Kaido était réellement inquiétante. Tsukiyomi avait raison, la nouvelle ne devait pas s'ébruiter, sinon ça serait vraiment le bordel.

    — Crois-le on pas mais je te fais... relativement confiance. Comme tu l'a compris, Shin a disparut. L'appel que j'ai reçu venait d'un informateur, il l'a vu tomber dans un piège mené par un mec qui ressemblait à un Mizuiro. J'attends son nom ou sa photo

    Mené par un mec qui ressemblait à un Mizuiro... L'hypothèse d'un seul membre agissant de son propre chef revenait en force. Mais Hisoka l'écarta rapidement, cette information renforçait plutôt l'idée d'un complot. Déjà, il aurait fallu que le supposé Mizuiro trouve le temps de rassembler des... des gens neutres. Impossible sans que personne ne s'en rende compte. Et en plus, il était plus simple de déguiser une personne que plusieurs. Seul le leader de l'opération ressemblait à un Mizuiro, n'est ce pas ? Bon. Hisoka s'était un peu calmé, la situation semblait plus claire. Et il avait la chance d'être avec Tsukiyomi Ikuto, bras droit des Kuroi's et chef en l'absence de Shin, en ce moment même. Dans le cas contraire, l'alliance Kuroi/Mizuiro se serait vraiment retrouvée fragilisée.

    — Je penche aussi pour l'hypothèse du coup monté. Notre embryon d'alliance ne doit pas plaire à tout le monde. Si ça se confirme, j'aimerais t'aider à retrouver Kaido Shin. Je le respecte, et comme tu l'as dit il ne faudrait pas que sa disparition se remarque, alors il vaut mieux qu'il soit de retour rapidement. Et surtout, je veux savoir qui a fait ça.

    C'est vrai, qui ? Les Shiori's n'étaient pas assez... Enfin, la stratégie c'était pas leur truc ! Et les Akai's s'occupaient pas vraiment de ce genre de choses tant qu'on les emmerdait pas. Bien sûr, comme n'importe quel leader Kaido devait avoir pas mal d'ennemis, mais qui se serait cassé la tête à faire passer ça pour un acte des Mizuiro's ?
    Bon. Quand Tsukiyomi aurait le nom du Mizuiro soupçonné, il faudrait qu'il lui parle, histoire de vérifier que c'était bien un coup monté. Aucun de ses membres ne pouvaient lui mentir sans qu'il le remarque, il n'était pas leader pour rien !

__ "..." _____________________________________



« JUST STAY WHERE YOU ARE, LET YOUR FEAR SUBSIDE
JUST STAY WHERE YOU ARE IF THERE'S NOTHING TO HIDE »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikuto, Admin - KuroiAdmin - Kuroi

avatar

Humeur : Blasée

MessageSujet: Re: La solitude : une mission impossible à Shizuka [L] Dim 20 Juin - 17:36

    — Je penche aussi pour l'hypothèse du coup monté. Notre embryon d'alliance ne doit pas plaire à tout le monde. Si ça se confirme, j'aimerais t'aider à retrouver Kaido Shin. Je le respecte, et comme tu l'as dit il ne faudrait pas que sa disparition se remarque, alors il vaut mieux qu'il soit de retour rapidement. Et surtout, je veux savoir qui a fait ça.

    Ikuto sembla soudainement fonctionner au ralenti. Il se leva lentement, fit quelques pas qui semblèrent s'éterniser, et se rassis. Il étirait le temps. Finalement, son petit déplacement n'ayant servit à rien, il avait reprit sa position, tête en arrière apuyée contre le mur, yeux fermés. Lentement, très lentement, il senti son coeur ralentir, sa respiration se faire plus longue et plus profonde, ses muscles se détendre. Il s'endormait ? Non. Les coups de stress aigüs avaient toujours cet effet là, c'était aussi l'une des raisons pour lesquelles il essayait de rester zen. Ikuto se réincarna rapidement. De l'exterieur il se réveillait aussi soudainement qu'il s'était endormi, immobile, crispé. A ceci près qu'il avait été parfaitement conscient tout du long. Bref. C'était pas tout ça mais Hisoka était là et il le regardait. D'ailleurs, il semblait retrouver sa sérénité légendaire. Bon. Il était temps de prendre sa seconde décision en temps que leader. La première datait de plus de deux ans, lors de l'unification des Kuroi's. Avant que Shin ne prenne officiellement la tête...

    Une sonnerie - la même qu'un peu plus tôt - retentit et Ikuto décrocha si vite qu'il n'avait probablement pas vu qui l'appelait. Il y eut un silence, l'appelant devait faire un topo. Après quoi Ikuto murmura un "
    J'en étais sûr" avant de raccrocher.

    - Bon... En replacement, je suis le leader Kuroi's...

    Ikuto essayait surtout de se convaincre lui-même. Même avec toute l'autorité qu'il avait, il ne s'était jamais réellement considéré comme le "leader".

    - J'ai une idée de génie. C'est visiblement nos deux Clans qui sont visés. Car je crois pas une seconde qu'un Mizuiro ai osé s'en prendre à Shin... Bref. Voilà ce que je te propose : on va formé une alliance provisoire. Nos ordres et décisions à tous les deux ne vaudrons que pour nos Clans respectifs dans un premiers temps... Comme ça, en plus, si ça merde, on saura à quoi s'en tenir

    Cette tentative d'humour révéla la gravité du Kuroi nouvellement chef. C'était aussi pour ça qu'il ne voulait âs du pouvoir : outre les responsabilités gonflantes, il était toujours entaché du malheur d'un autre. Ikuto prit sa tête dans ses mains.

__ "..." _____________________________________


« C'est quoi, ce tas de viande, là bas ? »
« Le dernier dissident, pourquoi ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shizuka.exprimetoi.net
Hisoka, Admin Leader MizuiroAdmin Leader Mizuiro

avatar

Humeur : Intrigué

MessageSujet: Re: La solitude : une mission impossible à Shizuka [L] Dim 20 Juin - 20:47

    Pendant qu'Ikuto... se détendait ? C'était difficile à dire, il semblait dormir mais ce n'était évidemment pas le cas. Bref, pendant ce temps Hisoka se calmait de plus en plus. Cette situation n'était pas vraiment ce qu'on pouvait qualifier de souhaitable. Mais Tsukiyomi Ikuto ne se montrait pas hostile, et c'était déjà un bon point.
    Encore un coup de téléphone. Tsukiyomi ne parlait pas, Hisoka supposa donc qu'on lui résumait les évènements ou qu'on lui donnait des informations complémentaires.

    — Bon... En replacement, je suis le leader Kuroi's...

    En effet. Hisoka le savait, en théorie, mais en pratique c'était différent. Ce n'était pas que Tsukiyomi n'était pas fait pour être leader, il était certainement bien assez compétent pour occuper cette place. Non, c'était seulement que ça faisait étrange de le voir prendre la tête d'un clan, lui qui était plutôt effacé en temps normal.

    — J'ai une idée de génie. C'est visiblement nos deux Clans qui sont visés. Car je crois pas une seconde qu'un Mizuiro ai osé s'en prendre à Shin... Bref. Voilà ce que je te propose : on va formé une alliance provisoire. Nos ordres et décisions à tous les deux ne vaudrons que pour nos Clans respectifs dans un premiers temps... Comme ça, en plus, si ça merde, on saura à quoi s'en tenir

    Une alliance provisoire. Ouai, c'était certainement ce que Kaido Shin aurait fait lui aussi, et surtout c'était exactement ce que désirait Hisoka. Cette fois-ci, il était d'accord en tout point avec Tsukiyomi. Les Kuroi's et les Mizuiro's étaient clairement visés. Et ceux qui avaient manigancé ça ne pouvaient pas s'attendre à une alliance aussi rapide des deux clans... Puisqu'en théorie, Tsukiyomi Ikuto et lui-même n'étaient pas vraiment amis, et n'étaient pas sensés se retrouver ensemble sur le toit du lycée lors de l'enlèvement de Kaido Shin. Parfois, le hasard faisait bien les choses.

    — Ça me va. Concrètement, tu penses commencer par où pour retrouver Kaido ?

    Parce que c'était bien beau cette alliance temporaire, mais ça n'expliquait pas qui détenait Kaido Shin. Bon. Hisoka comptait passer quelques coups de téléphone pour informer son clan des évènements récents. Sans rentrer dans les détails, mais il fallait bien qu'ils soient au courant. Si quelqu'un avait des infos, ça ressortirait presque immédiatement. Et après... Après, il fallait espérer avoir trouvé une piste pour chercher le leader Kuroi. Sinon, autant chercher une aiguille dans une botte de foin, comme on dit...
    Hisoka se rendit compte qu'il n'avait pas bougé. Il avait tellement réfléchi qu'il n'avait même pas songé à se relever. C'était le moment approprié pour le faire, parce que... prendre des décisions importantes en étant avachi sur le sol, c'était pas génial il fallait l'avouer.

__ "..." _____________________________________



« JUST STAY WHERE YOU ARE, LET YOUR FEAR SUBSIDE
JUST STAY WHERE YOU ARE IF THERE'S NOTHING TO HIDE »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikuto, Admin - KuroiAdmin - Kuroi

avatar

Humeur : Blasée

MessageSujet: Re: La solitude : une mission impossible à Shizuka [L] Sam 26 Juin - 22:39

    Ikuto eut un frisson extrèmenet désagréable, comme s'il était un chat qu'on caressait à rebrousse-poil. Il gronda de nouveau. Décidément, ce mec tenait plus du chat que de l'Homme... Bref. Toujours très à cran, il mâchouilla son chewing-gum sans faire de bulle. Ce genre d'attitude symbolisait une façon de réflechir radicalement différente. Il était en colère, furieux, même. Il savait que ça influait beaucoup, trop même, sur sa manière de penser, mais laissait son esprit se déchainer. Shin n'état pas seulement son superieur téhorique, mais aussi et surtout son ami, son seul et par logique meilleur ami.

    - Ça me va. Concrètement, tu penses commencer par où pour retrouver Kaido ?

    Ikuto s'immobilisa. Quoi ? Merde, bien sûr qu'il devait songer à ça... Non mais attends, ce genre de personne se déplaçait, inutile de "commencer" quelque part.

    - Les Kuroi's ne sont pas les Mizuiro's, Kawaru. Quand la nouvelle se sera répendu parmis eux, et je vais tout faire pour que ça se fassse vite et bien, ils seront dans le même tat que moi. Ils réclameront vengeance. C'est une chasse à l'homme qui se prépare. Ils ne s'arrèteront pas avant de les trouver...

    Ikuto fit une pause. Il avait l'air à la fois plus sage et plus sadique, comme un Dieu de la guerre.

    - J'espère qu'ils ne sont pas nombreux, Hisoka. Parce que quand les Kuroi's auront mit la main dessus, je ne compte pas les arréter

    Ikuto fit une bulle, mais elle n'éclata pas. Au lieu de ça, il l'avala. Le pouvoir, c'était aussi ça. Enfait, rien n'avait changé, même Shin volatilisé. Les Kuroi's le suivaient sans se poser de question parce qu'il les avait unifié. Bref.

    Ikuto se leva avec souplesse, d'un mouvement commun mais pourtant noble. Dos à Hisoka, il inclina légèrement la tête vers lui et murmura une phrase qui... cassait un peu le mythe, avant de s'éloigné et quitter le toit


    - J'ai pas mangé de la journée, à plus

__ "..." _____________________________________


« C'est quoi, ce tas de viande, là bas ? »
« Le dernier dissident, pourquoi ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shizuka.exprimetoi.net
Hisoka, Admin Leader MizuiroAdmin Leader Mizuiro

avatar

Humeur : Intrigué

MessageSujet: Re: La solitude : une mission impossible à Shizuka [L] Sam 26 Juin - 23:04

    — Les Kuroi's ne sont pas les Mizuiro's, Kawaru. Quand la nouvelle se sera répendu parmis eux, et je vais tout faire pour que ça se fasse vite et bien, ils seront dans le même état que moi. Ils réclameront vengeance. C'est une chasse à l'homme qui se prépare. Ils ne s'arrèteront pas avant de les trouver...
    J'espère qu'ils ne sont pas nombreux, Hisoka. Parce que quand les Kuroi's auront mit la main dessus, je ne compte pas les arréter

    Hisoka n'avait jamais vu Ikuto aussi sérieux. Il avait un air plutôt inquiétant en ce moment même. Le Mizuiro n'approuvait pas la violence en général, mais il y avait des cas où c'était nécessaire. Les Kuroi's étaient moins délicats, mais de toute façon ils se trouvaient dans ce genre de cas. Il y avait eu une attaque contre leur leader. Un clan pouvait s'enflammer pour bien moins que ça. Qui que ce soit qui ait fait ça, Hisoka ne doutait pas qu'il le paierait très cher.
    Comment les Mizuiro's réagiraient-ils si lui-même disparaissaient ? Ils étaient peut-être pacifiques mais c'était bien connu, si quelqu'un touchait à un des membres, tous les autres rappliquaient. Chez eux, c'était encore plus développé que dans les autres clans. Ouai, ça serait certainement pareil que chez les Kuroi's en ce moment même. Une chasse à l'homme...

    — Je te préviens si je trouve des infos. Cette histoire me concerne moins que vous, mais si je peux aider je n'hésiterais pas.

    Ikuto lui avait déjà tourné le dos. La conversation était close, mais il n'attendait pas de réponse de toute façon. L'accord était silencieux. Tsukiyomi n'avait pas vraiment besoin de lui. Les Kuroi's pouvaient se débrouiller seuls pour retrouver Kaido Shin, il n'en doutait pas. Et pourtant, il souhaitait avoir un minimum d'utilité. Parce que ceux qui étaient responsables de l'enlèvement du leader avaient aussi souillé l'image des Mizuiro's, et ça il ne pouvait pas le tolérer.

    — J'ai pas mangé de la journée, à plus

    Une fois Tsukiyomi Ikuto partit, Hisoka pianota rapidement sur son portable. Il demandait à Hibari de le rejoindre sur le toit. Akasen Hibari était certainement le membre du clan en qui il avait le plus confiance, et c'était aussi un ami de longue date. Si quelqu'un devait être au courant de ce qu'il se tramait, c'était bien lui.
    Il rangea son portable, et prit son mal en patience. Il finit par se rasseoir, face à la ville. C'était encore calme, mais l'agitation allait bientôt la gagner. Les Kuroi's allaient secouer cette ville, il n'en doutait pas.

__ "..." _____________________________________



« JUST STAY WHERE YOU ARE, LET YOUR FEAR SUBSIDE
JUST STAY WHERE YOU ARE IF THERE'S NOTHING TO HIDE »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé,

MessageSujet: Re: La solitude : une mission impossible à Shizuka [L]

Revenir en haut Aller en bas

La solitude : une mission impossible à Shizuka [L]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autre :: Le Toit-
Sauter vers:

Nos logos   Demandes